POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Le bonimenteur ripoublicain

En cette période de canicule, certains n’ont pas trouvé mieux que de nous infliger une épreuve supplémentaire : la visite d’un président déchu. Il paraît que Sarkozy a été invité par le parti Nidaa Tounès qui a sûrement considéré que la programmation du Festival de Carthage était insuffisante et qu’un vendeur d’illusions de plus pouvait sauver la saison des spectacles. Ce qui compte est que l’intéressé, Sarkozy, se soit donné la peine de répondre à l’aimable invitation et soit venu en Tunisie nous présenter la version new look de l’UMP rebaptisé, curieusement, « Les Républicains ». Dans un souci d’équité et par goût pour les spectacles gratuits, j’ai accepté, moi-même, l’invitation qui m’a été transmise par le parti Nidaa pour écouter l’ancien président dans un hôtel huppé de la banlieue nord. Une grande affiche nous attendait à l’entrée de la salle où on pouvait lire à quelque chose près « Les Républicains solidaires pour le développement économique de la Tunisie et contre le terrorisme ».

Je ne suis déjà pas si sûr que le parti flambant neuf des Républicains soit capable de faire quoi que ce soit pour le développement économique de la France et contre le terrorisme auquel elle est confrontée, que l’entendre dire qu’il va nous y aider en Tunisie à de quoi impressionner. En tout état de cause, le seul fait d’y penser ne peut que nous aller droit au cœur surtout dans une période où l’on se sent bien seuls avec nos plages désertes et nos hôtels vides. Après quelques paroles dithyrambiques sur les prestigieux états de services de Sarkozy, le nouvel homme fort de Nidaa, Mohsen Marzouk convia toute l’assistance à une « standing ovation » en l’honneur de son hôte de marque. A peine rétabli d’une légère entorse, je n’ai pas répondu à cet appel mais fort heureusement la majorité des présents s’est prêtée élégamment à cet exercice de génuflexion. Chauffé par la salle, l’artiste se leva, enfin, et se livra à sa rituelle distribution de boniments, un terme que le Larousse définit comme les propos que débitent les charlatans pour séduire la clientèle. En résumé, Sarkozy exprima, dans son intervention, son soutien contre le terrorisme qui nous frappe et lança du haut de ses talonnettes un appel à une guerre contre Daech. Ce fût assez pour que la salle lui réserve une seconde « Standing ovation » qui, cette fois-ci, soyons justes, n’est en aucune manière imputable à Mohsen Marzouk. C’est vrai que la saison touristique s’annonce tellement mauvaise qu’une poignée de visiteurs étrangers de plus ne peut faire aucun mal. Il n’en est pas moins vrai que l’on pouvait espérer un bonimenteur plus convaincant : rappelons, au vol, que Sarkozy a contribué à créer un bourbier à nos portes, a institué un ministère de l’identité nationale sous son règne et a systématiquement fermé les yeux sur les crimes d’Israël. Avec un bilan aussi calamiteux, j’invite nos amis de Nidaa à bien peser l’intérêt de nouer des accords avec le parti de ce triste Sire et à ne pas se fourvoyer dans des jumelages contre-nature. En outre, la multitude de procédures judiciaires impliquant notre convive risque d’affecter sa disponibilité future et rendre ses batailles contre les juges d’instruction plus urgentes que celles à engager contre Daech. ν      

Bets on eSports should become commonplace in the lives of players in general, with each passing day, popularity is only increasing. Due to the growing number of houses offering a wide variety of betting markets in major e-sports tournaments, online games attract more attention from bookmakers, since there are many types of bets on certain types of cybersport games. Our comprehensive eSports betting guide will show you how and where you can bet on eSports.
How to bet on eSports on esportswettenz.com.
Due to the rapid growth of the eSports industry, many bookmakers have decided to add markets so that people can bet on eSports just like in football, basketball, tennis or any other sport. If you really want to make money by betting on eSports, you must understand whether the odds are high or low and what each one represents. The odds offered by bookmakers, in fact, reflect the likelihood of a certain outcome.