Plus de 100 élèves au hackathon dédié aux timbres-poste de demain

La Poste tunisienne a organisé le 8 Mai 2022 un hackathon en partenariat avec le ministère de l’Education (Commissariat régional à l’éducation Tunis 2) et ceci en présence de Sami Mekki, PDG de La Poste Tunisienne, Mohamed Kazzouni, commissaire régional de l’éducation de Tunis 2, Mondher Zrelli, directeur central des produits postaux de La Poste,  Habib Labidi, directeur du centre de la Philatélie de La Poste ainsi que d’autres invités.

“Ce hackathon est un espace d’innovation et de créativité pour les jeunes amateurs d’art et de culture”, indique la poste sur son site officiel.

Les participants qui sont essentiellement des élèves, collégiens et lycéens (âgés de 12 à 18 ans), inscrits dans divers établissements d’enseignement, passionnés par l’art, le dessin et la peinture, ont eu pour mission de concevoir des objets incontournables de la Poste tunisienne à savoir, les timbres-poste sous l’encadrement d’enseignants professionnels et spécialisés.

La Poste Tunisienne a offert une expérience inédite aux jeunes participants pour les encourager à développer leur esprit créatif à travers ce hackathon. C’était une journée d’innovation, de créativité et d’inventivité.

Il s’agissait aussi, selon la même source, de créer un croisement fertile entre design et conception de timbres et technologie afin de transformer le symbole de la poste et puis faire entrer cet objet d’art définitivement dans l’ère digitale.

Selon Mekki, ce hackathon a fait participer un nombre assez important de jeunes tunisiens et tunisiennes qui sont un peu rompus à l’activité artistique et c’est une ouverture de La Poste tunisienne sur l’environnement éducatif pour aller déceler des compétences qui peuvent nous aider à jour à confectionner nos timbres-poste.

Donc ce qui distingue cet évènement c’est justement, donner la possibilité, une chance à chaque jeune enfant de participer et peut être de réaliser un timbre qui peut être un événement très important dans leur vie.

Les timbres-poste ont porté sur le thème de La Poste Euro-méditerranéenne : « Villes antiques de la Méditerranée (Testour – Takrouna) » qui sera émis le 11 Juillet 2022 et sur le thème de la journée internationale de l’éducation pour lutter contre la violence scolaire et qui sera émis le 05 Octobre 2022 à cette occasion.

A ce sujet, Mekki a expliqué que les thèmes des timbres-poste ont été choisis annuellement dans le cadre d’une commission multipartite où La Poste tunisienne, plusieurs associations et des gens ayant une compétence dans la matière, ont figuré. Donc, la commission a choisi 2 thèmes parmi une quinzaine qui ont été programmés pour cette année et les a justement dédiés à cet événement. En plus, il y avait le thème de la lutte contre la violence scolaire qui a s’accordé avec le hackathon faisant bien sur participer des institutions éducatives et des élèves tunisiens.

Pour Kazzouni, ces activités remplacement les leçons scolaires classiques pour constituer des messages éducatifs à travers les arts et les créations. Ainsi, cet événement montre le début de changement des programmes d’enseignement qui va avoir un impact sur l’élève, son comportement, son changement et son enracinement dans l’identité nationale.

A cette occasion, il y a l’inauguration d’une exposition de timbres-poste organisée par La Poste tunisienne en collaboration avec les associations actives dans le domaine de la collecte philatélique.

Une convention cadre sera bientôt signée entre La Poste tunisienne et le ministère de l’éducation pour soutenir la pratique de la philatélie et organiser des sessions de formation.

Les gagnants de ce hackathon ont reçu un prix d’une valeur de 2000 DT, outre l’émission de leurs timbres par la Poste Tunisienne. Ces conceptions artistiques vont enrichir le patrimoine philatélique tunisien.

De plus, autres lauréats ont reçu des prix d’une valeur de 1250 DT ainsi que des prix d’une valeur de 900 DT.

Etant une institution ouverte, La Poste tunisienne a fait participer tous ceux et toutes celles  qui peuvent l’aider à réaliser des projets soutenant l’idée de la jeunesse innovante sur laquelle elle peut compter dans l’avenir.

Malek Chouchi

Lire aussi
commentaires
Loading...