Crise économique et financière : les mesures d’urgence à prendre

Par Amin Ben Gamra

Aujourd’hui, la situation économique et financière est très délicate en Tunisie.

L’inflation a confirmé sa tendance haussière en atteignant 7,5%, au mois d’avril 2022, contre 7% en février et 6,7% en janvier (selon les chiffres officiels alors que les chiffres réels sont de loin plus catastrophiques).

Les ménages Tunisiens voient leur pouvoir d’achat plombé causé par des vagues sévères et intenses de hausses des prix qui ont détruit aussi bien la consommation, l’épargne et l’emploi.

Les chaînes mondiales d’approvisionnement étant déjà en surchauffe, ce qui conduit à des pénuries de matériaux et de matières premières, une hausse de la demande pourrait faire encore plus grimper les prix.

Le cercle vicieux de l’inflation croissante alimentant un DT plus faible a un impact sur le niveau de la dette et est inéluctable.  En effet, le taux de change de dinar tunisien s’est fortement déprécié par rapport au dollar, avec 3,1029 dinars le 1 dollar, à la date du 9 mai 2022, alors qu’il valait à la même date de l’année dernière 2,7618 dinars,

Les importations,qui sont payés en devise, sont devenues plus chères provoquant ainsi une sortie accrue de devise contre une faible entrée de monnaies étrangères.

L’absence d’action rapide accentuerait la pression sur les entreprises, car la combinaison de taux d’intérêt élevés, d’une faible croissance, de taux de change élevé et d’une dette croissante est insoutenable.

Face à cette situation, les sociétés doivent se focaliser sur la transparence et la mise en place de rapports de surveillance des risques quotidiennementpour surveiller surtout les tensions de liquidité,de change, de solvabilité et surtout le risque de défaut de paiement. C’est pourquoi, aujourd’hui, faire une cartographie des risques et un scénario de stress test sont cruciales.

Pour optimiser la gestion d’une entreprise, il faut mettre en place des outils de pilotage tout en effectuer un audit interne permettant d’évaluer la performance d’une société.

Actuellement, il est très important d’anticiper le rendement de l’entreprise pour optimiser son fonctionnement et gagner en performances. En identifiant les postes les plus coûteux ou ceux qu’il est possible de réorganiser pour perdre moins d’argent, en limitant les retards dans la réalisation des missions, en anticipant les retombées des différentes actions menées, l’entreprise maîtrise ses coûts, augmente sa rentabilité, sans même augmenter son chiffre d’affaires

Un plan de continuité d’activité est primordial aussipour assurer la continuité des processus opérationnels clefs,établir une stratégie de communication efficace pour assurer le maintien de la confiance en interne et en externe et actualiser les projections financières selon le scénario « délinquance en augmentation ».

Il faut aussi procéder à la conservation et le renforcement de capital pour faire face à une perte potentielle énorme.

La Tunisie est entrée dans une ère où d’importantes décisions doivent être prises. Notre destin est entre nos mains. Seuls l’audace et le sens du sacrifice nous sauveraient tous de l’abime économique et financière qui est en train de s’ouvrir sous nos pieds.Mais surtout il ne faut pas se  paniquer. Ensemble on est capable de surmonter cette crise.

Expert Comptable
Commissaire Aux Comptes
Membre de l’Ordre des Experts Comptable de Tunisie

 

 

 

Lire aussi
commentaires
Loading...