Un Nahdhaoui et un dirigeant d’Al Karama assignés à résidence pour avoir appelé les gens à manifester demain ?

Les deux personnalités politiques ayant été assignées à résidence surveillée ce jeudi 13 janvier 2022 ne seraient autres qu’un dirigeant nahdhaoui et un autre de la coalition al Karama. Ces deux personnalités auraient été assignées à résidence pour avoir incité les Tunisiens à participer massivement à la manifestation prévue demain vendredi 14 janvier à l’avenue Habib Bourguiba à l’occasion de la célébration de l’anniversaire de la révolution. Cette manifestation, rappelons-le, est strictement interdite en raison de la flambée inédite des nouvelles contaminations au covid-19. En effet, tous les rassemblements sont interdits pendant une période de deux semaines.

Selon nos confrères de Tunisie Numérique, ces deux personnalités auraient appelé les sympathisants de leurs partis respectifs à défier les autorités sécuritaires et à observer la manifestation anti-Kais Saied coûte que coûte. Ils incitent ainsi à un éventuel recours à la violence. Les autorités ont donc jugé que ces deux personnalités constituent bel et bien une menace pour la sécurité nationale d’autant plus que le pays mène actuellement sa bataille contre la pandémie.

Il convient de rappeler que le ministère de l’Intérieur a annoncé dans la soirée de ce jeudi 13 janvier 2022, l’assignation à résidence de deux individus sans évoquer leur identité. La décision, selon un communiqué du département, a été prise en raison d’informations “presque sûres” relatives à la menace que représentent ces deux individus pour la sécurité nationale.

Lire aussi: Deux individus assignés à résidence ce jeudi

Lire aussi
commentaires
Loading...