Un cadre au ministère de l’intérieur et un agent de police accusés de trafic de carburant

La Chambre d’accusations spécialisée en dossiers de corruption financière de la Cour d’appel de Tunis a décidé de déférer un cadre sécuritaire des services techniques au ministère de l’Intérieur et un agent de police vers la Chambre criminelle du Tribunal de première instance de Tunis.

Ces derniers sont accusés de  trafic de bons et de compteurs de carburant des véhicules administratifs relevant de l’un des services du ministère de l’Intérieur  a indiqué Mosaïque Fm.

Un non-lieu a été prononcé  au profit d’un directeur central des services techniques pour manques de preuves, tandis que les deux accusés ont été maintenus en état de liberté en attendant le procès.

Lire aussi
commentaires
Loading...