Le bilan des frappes aériennes au Yémen s’élève à 82 morts

Le bilan de la frappe aérienne sur une prison dans la province de Saada, au Yémen, a dépassé les 80 morts, a annoncé le groupe d’aide Médecins Sans Frontières (MSF).

“Une frappe aérienne menée par la coalition dirigée par l’Arabie saoudite sur la maison d’arrêt de la ville de Sa’ada au Yémen a tué au moins 82 personnes tôt hier et en a blessé 266”, a déclaré MSF samedi, citant des données du ministère de la Santé. Le groupe d’aide a ajouté que le nombre de morts pourrait être plus élevé à mesure que les efforts de recherche et de sauvetage se poursuivent.

Vendredi, les rebelles houthis ont déclaré que des dizaines de personnes avaient été tuées et blessées à la suite de la frappe aérienne de la coalition sur la prison de la province de Saada. MSF a initialement signalé environ 70 morts et plus de 130 blessés.

Rappelons que le Yémen est en proie à un conflit interne entre les forces gouvernementales et le mouvement Houthi, depuis plus de six ans. Depuis 2015, la coalition dirigée par l’Arabie saoudite qui combat aux côtés du gouvernement mène des opérations aériennes, terrestres et maritimes contre les rebelles. Les Houthis ripostent souvent en tirant des projectiles et des drones bombardiers sur le territoire saoudien. Les Nations Unies ont décrit la situation au Yémen comme la pire crise humanitaire au monde.

Jeudi, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’est dit alarmé par la poursuite des frappes aériennes menées à travers le Yémen et a appelé les parties au conflit à faire preuve d’un maximum de retenue.

Lire aussi
commentaires
Loading...