Le président de la commission de pilotage de la campagne nationale de vaccination contre Covid-19 et directeur de l’Institut Pasteur de Tunis, Dr Hechmi Louzir  a estimé que le pic de l’actuelle vague épidémiologique serait atteint au cours de la semaine prochaine soit le 22 janvier courant.

S’exprimant lors d’une interview accordée au journal “Le Maghreb” dans son édition de ce dimanche 16 janvier 2022, Hechmi Louzir a ajouté que le nombre des nouvelles contaminations serait revu à la baisse à partir de cette même date.

Il a assuré qu’aucune pression n’a été jusque là enregistrée dans les hôpitaux de la République et ce en dépit de la hausse relative du nombre des patients admis dans les institutions hospitalières. Il a, dans ce contexte, considéré que le nouveau variant Omicron qui est connu pour sa propagation à grande vitesse provoque rarement des complications contrairement au variant Delta. Il a, toutefois, noté que les personnes souffrant de maladies chroniques risquent de présenter des formes graves suite à une éventuelle contamination.

Par ailleurs, Hechmi Louzir a considéré que la vague épidémiologique qui secoue actuellement la Tunisie serait la toute dernière en cas d’absence de nouveaux variants résistant à l’immunité acquise grâce à la vaccination.