CAN 2021: Le Ghana battu par les Comores et éliminé, le Maroc résiste au Gabon

C’est l’une des grosses surprises de cette phase de poules. Plombé par l’expulsion d’André Ayew, le Ghana s’est incliné face aux Comores (3-2) lors de son dernier match dans le groupe C, dont il termine dernier. Dans l’autre match de la soirée, le Maroc, mené au score à deux reprises, a assuré le nul et la première place face au Ghana (2-2).
Gabonais et Marocains ont le sourire après une soirée folle et un match nul (2-2). Ce n’est pas le cas du Ghana, qui prend la porte après son revers historique face aux Comores (3-2). Les Comoriens ont décroché leur tout premier succès dans une CAN lors de cette 3e journée du groupe C qui a offert de nombreux rebondissements.
Le film des deux matches de 20h
Le Ghana s’est complètement raté et tombe de haut. Après une défaite et un nul, il devait absolument s’imposer ce mardi soir à Garoua, mais rien n’a fonctionné, comme depuis le début de la compétition. Logiquement partis pour pousser, les Black Stars ont été cueillis à froid sur le premier contre adverse et le capitaine El Fardou Ben Nabouhane a signé le tout premier but des Comores en Coupe d’Afrique des Nations (0-1, 4e).
Décidés à réagir, les Ghanéens ont ensuite perdu leur capitaine André Ayew, expulsé pour une grosse faute sur le gardien comorien Salim Ben Boina qui a dû être remplacé par Ali Ahamada (21e). Ahmed Mogni a permis aux joueurs d’Amir Abdou de faire le break juste après l’heure de jeu (0-2, 61e). Les Ghanéens ont pourtant vite trouvé les ressources pour relancer le suspense grâce à l’entrant Richmond Boakye sur corner (1-2, 64e). Le Strasbourgeois Alexander Djiku leur a même permis d’égaliser, de nouveau sur corner (2-2, 77e).
Mogni, qui évolue à Annecy en National, a toutefois eu le dernier mot en signant un doublé pour offrir aux Coelacanthes leur première victoire (2-3, 85e). Les trois points empochés pourraient cependant ne pas suffire pour faire partie des quatre meilleurs troisièmes et voir la suite de la compétition. La joie comorienne est en tout cas immense, comme la désillusion des Ghanéens, derniers du groupe avec 1 petit point.
*Bufal et Hakimi sauvent le Maroc
De son côté, le Maroc, déjà qualifié avant ce dernier match de poule, s’est fait peur. Le sélectionneur Vahid Halilhodzic avait remanié son onze de départ avec 6 changements par rapport au match précédent et cela s’est vu. Si les Lions de l’Atlas ont mis le pied sur le ballon, ils se se sont aussi révélés peu inspirés et inoffensifs face à des Gabonais bien en place. Surtout, ils ont craqué sur une glissade de leur défenseur central Soufiane Chakla dont a profité Jim Allevinah pour ouvrir le score (1-0, 21e).
Déjà buteur dans les dernières minutes pour égaliser face au Ghana (1-1), le Clermontois a mis les siens en confiance malgré les départs de Pierre-Emerick Aubameyang et Mario Lemina, en plus du contrôle positif au Covid-19 de Denis Bouanga. Halildhodzic a pris les choses en mains en lançant vite Selim Amallah (31e) puis Aymen Barkok et Sofiane Boufal (57e). L’Angevin a tout de suite apporté de la percussion et provoqué un penalty qu’il a lui-même transformé (1-1, 74e).
La défense marocaine a pourtant encore montré des signes de fragilité et le Rennais Nayef Aguerd a maladroitement redonné l’avantage au Gabon en poussant le ballon dans la cage de Munir Mohamedi (2-1, 81e). Le Parisien Achraf Hakimi, lui, s’est distingué favorablement en égalisant rapidement sur un coup franc côté droit envoyé dans la lucarne opposée du peu inspiré Jean-Noël Amonome (2-2, 84e). Fébrile jusqu’au bout face à des Gabonais incisifs, le Maroc obtient un nul qui lui permet de finir en tête du groupe. Le Gabon se qualifie également et retrouvera le Burkina Faso en 8e de finale.
(Eurosport)
Lire aussi
commentaires
Loading...