L’OIT octroi des subventions pour des structures de l’Economie Sociale et Solidaire

Une cérémonie s’est tenue ce vendredi 3 décembre à l’Hôtel Sheraton à Tunis en présence de M. Samir Said, Ministre de l’Economie et de la Planification, afin d’annoncer l’accompagnement technique et financier de 43 structures de l’Economie Sociale et Solidaire dans 7 régions de la Tunisie : Gabès, Jendouba, Kairouan, Kasserine, Kébili, Le Kef et Sidi Bouzid.  Cet événement s’est tenu dans le cadre du projet JEUN’ESS, et plus précisément du concours Re-FUND Challenge, mis en œuvre par l’Organisation Internationale du Travail (OIT).

JEUN’ESS est le fruit d’une collaboration étroite qui lie l’OIT avec le Ministère de l’Economie et de la Planification, partenaire institutionnel, la Délégation de l’Union Européenne dans le cadre du programme EU4Youth, partenaire financier du projet et enfin les partenaires sociaux, UTICA, UGTT et UTAP, pleinement engagés dans sa réalisation.

En compagnie d’invités tels que M. Arnaud Peral, Coordonnateur Résident des Nations Unies en Tunisie, Mme Naima Hammami, Secrétaire Générale Adjointe de l’UGTT, M. Khalil Ghariani, membre du bureau exécutif de l’UTICA ainsi que M. Koraich Belghith, membre du bureau exécutif de l’UTAP, la Directrice du Bureau de l’OIT pour l’Algérie, la Libye, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie, Mme Rania Bikhazi, a présenté sa stratégie en matière d’Economie Sociale et Solidaire pour la Tunisie.

Elle a ainsi rappelé que : « JEUN’ESS est aujourd’hui le plus grand projet dans le monde en matière d’Economie Sociale et Solidaire au sein de l’OIT, avec une enveloppe de 10 Millions de Dollars. C’est dire le rôle stratégique que nous souhaitons voir jouer à la Tunisie en matière d’Economie Sociale et Solidaire. »

Le RE-FUND Challenge aux côtés des structures de l’ESS touchées par la pandémie

Les jeunes présents lors de l’évènement ont donc, participé à une série de sélections depuis le 1er septembre dernier, visant à identifier les structures qui seront accompagnées par l’équipe JEUN’ESS sur un plan technique et financier. L’objectif principal est de consolider, les emplois présents et d’en créer de nouveaux.

Ils ont ainsi traversé 4 étapes de sélection bien définies :

  • L’analyse des dossiers administratifs et des plans de continuité présentés par les candidats
  • La réalisation « d’assessment center » ayant pour objectif d’évaluer la personnalité des participants et leur complémentarité avec l’Economie Sociale et Solidaire
  • Des visites terrains ont été effectués par les coordinateurs régionaux du projet JEUN’ESS pour s’assurer de la correspondance entre les écrits et la réalité du terrain
  • Le passage le 2 décembre devant des jurys composés de références dans le domaine de l’entrepreneuriat et de l’économie sociale et solidaire pour la sélection finale.

Avant de se frotter à la dernière étape de sélection devant les juges, les candidats des 7 régions ont suivi un marathon de préparation et de consolidation de leurs plans de continuité pendant 3 jours afin de maximiser leurs chances de réussite devant les jurys. Cette période d’incubation a été assurée en présence de 8 coachs professionnels, qui ont accompagné les candidats.

Les candidats ont passés avec succès la phase de jury car les résultats annoncés lors de la cérémonie ont pu mettre en avant l’octroi d’un financement partiel pour 36 structures participantes et d’un financement total pour 7 d’entre elles.

Lors de l’annonce des résultats, il a également été précisé que les différents plans de continuité seraient revus suite aux remarques apportées par le jury et que les montants proposés et présentés ne sont pas définitifs.

Les candidats retenus et récompensés lors de la cérémonie de ce vendredi bénéficieront ainsi d’un appui technique et financier de l’équipe JEUN’ESS sur une période conséquente, afin d’assurer une durabilité de leurs projets par une approche agissant sur une chaîne solidaire qui renforcera leurs capacités de production, de création, de transformation, de diversification ou encore de commercialisation.

Le projet JEUN’ESS lancera dans peu de temps de nouvelles initiatives au profit des jeunes tunisiennes et tunisiens qui souhaitent se lancer dans le domaine de l’Economie Sociale et Solidaire.

Ce projet vise la création d’emploi décent pour les jeunes dans les zones défavorisées et la transition vers l’économie formelle travers la promotion de l’ESS. Le projet propose une approche fondée sur la promotion et le renforcement de l’entrepreneuriat collectif à travers les organisations et les mécanismes de l’ESS.

 

Lire aussi
commentaires
Loading...