Arrestation d’une fonctionnaire au ministère de l’intérieur pour escroquerie

Le juge d’instruction du tribunal de première instance de Sousse 2, a émis deux mandats de dépôt  à l’encontre d’une fonctionnaire du ministère de l’Intérieur et d’un complice pour escroquerie. Le ministère public a placé en garde à vue les deux suspects pour escroquerie  et complicité.

Selon le porte-parole officiel du tribunal, Ali Abdelmoula, a déclaré à Mosaïque Fm que la femme faisait croire à  ses victimes qu’elle allait leur donner des badges  leur permettant d’accéder au  port de la Goulette pour participer à une immigration clandestine, en contrepartie de 6 mille euros par personne.

Trois personnes originaires de Akouda, Sousse et Ouled Chemekh à Mahdia, ont été victimes de cette escroquerie en 2019.

Interpellée, la femme habite le quartier Sidi Hassine  de la capitale, où elle a occupé le poste de chef de poste à la Garde nationale.

Lire aussi
commentaires
Loading...