Mohamed Fadhel Kraïem : «Les banques ont un grand rôle à jouer dans la transformation digitale globale»

La pandémie du Covid-19 a souligné l’importance de la transformation digitale dans la résilience et la continuité de fonctionnement du secteur bancaire et les paiements, a relevé l’ancien ministre des Tics, Mohamed Fadhel Kraïem, expert auprès de KPMG Tunis. Dans une communication présentée à l’occasion du Forum des Banques Maghrébines, récemment tenu à Tunis sous le thème de « Digitalisation des processus et services : enjeux, défis, approches et outils », il a affirmé que ce processus s’impose désormais en avancée irréductible. « Il est dicté par l’évolution du comportement du citoyen influencé par l’évolution de l’usage des outils digitaux et notamment le smartphone (80%), a-t-il ajouté.

L’expérience client tire profit de la mobilité (anytime, anywhere) et doit mettre en avant  simplicité, transparence, personnalisation, rapidité et immédiateté.

Fadhel Kraiem a rajouté que la transformation digitale n’est pas simplement une affaire de technologie mais qu’elle repose sur trois principaux piliers à savoir des textes réglementaires adaptés aux exigences de la digitalisation, la culture du numérique, et la technologie. Il a identifié les freins au développement du digital comme étant principalement de nature réglementaire et culturelle. Il a notamment expliqué que la digitalisation du secteur bancaire nécessite un cadre réglementaire adéquat et une forte culture numérique. L’ancien ministre Fadhel Kraïem a insisté sur l’importance de la culture digitale à encourager au sein des banques et parmi leurs clients, soulignant le rôle des banques dans la pédagogie numérique en permettant aux usagers de leurs services de tirer avantage des Tics. Cette éducation du marché et mise en confiance sont primordiales.

Lire aussi
commentaires
Loading...