Le variant Omicron pourrait déjà être arrivé en France

Deux voyageurs ont été testés positif jeudi soir à l’aéroport d’Orly. Selon les premières informations recueillies par Europe 1, ils étaient en provenance d’Afrique du Sud. Mais contrairement à ce qui nous a été affirmé dans un premier temps, ces deux personnes venaient en réalité d’Afrique du Nord. Reste qu’un premier test a permis de définir qu’ils sont positifs au coronavirus, et qu’il ne s’agissait pas du variant Delta, ultra majoritaire en ce moment.
Des cas qui posent question. Alors que le nouveau variant d’Afrique du Sud, baptisé Omicron par l’OMS, cristallise déjà les craintes, et que la Belgique vient d’annoncer un premier cas sur son sol, il se pourrait que ce nouveau variant soit également en France. En effet, d’après les premières informations recueillies par Europe 1, deux voyageurs de retour d’Afrique du Sud ont été testés positifs au Covid-19, mais pas au variant Delta, ultra majoritaire en ce moment. Des informations qui rendaient leur cas suspect. Or contrairement à ce qui nous a été affirmé dans un premier temps, ces deux personnes venaient en réalité d’Afrique du Nord. Il faut toutefois attendre le résultat du séquençage pour avoir le fin mot de l’histoire.
*”Ces patients sont suspectés d’être infectés par ce nouveau variant”
“Aujourd’hui nous avons deux patients qui nous ont été adressés de l’aéroport d’Orly qui sont positifs mais qui ne sont pas des variants Delta”, confirme au micro d’Europe 1 Christophe Rodriguez, responsable de la plateforme de séquençage de l’hôpital de Créteil Henri-Mondor qui s’occupe de déterminer la nature du variant. “Nous savons que ces patients sont suspectés d’être infectés par ce nouveau variant [sud-africain, ndlr] et donc ils vont être testés en séquençage dès lundi.” En attendant les résultats prévus en milieu de semaine, ces deux voyageurs sont “pris en charge pour éviter qu’ils transmettent ce variant” et sont donc placés à l’isolement. “On va dire que la politique du pire est appliquée.”
*Un variant qui pourrait devenir dominant ? 
Le variant Omicron aurait une trentaine de mutations par rapport au virus initial du SARS-COv2, qui semblent lui donner un potentiel de propagation encore plus important. Il aurait donc la capacité de devenir rapidement le variant dominant dans une population. Et surtout, ce qui inquiète les chercheurs, c’est qu’il semble capable de contourner certaines de nos défenses immunitaires et pourrait donc échapper aux vaccins. L’Organisation mondiale de la santé mais aussi les laboratoires Pfizer et Moderna sont en train d’étudier la question en urgence.
(Europe 1)
Lire aussi
commentaires
Loading...