Le journaliste Mohamed Bouamoud n’est plus

La scène médiatique et littéraire vient de perdre l’un de ses piliers. Il s’agit du journaliste et romancier Mohamed Bouamoud qui a tiré sa révérence, hier mercredi 24 novembre 2021.
Après une longue carrière en tant que journaliste culturel au sein de notre magazine Réalités, Bouamaoud fait ses premières armes dans le monde de la littérature. Cet autodidacte, dont les préoccupations ont touché toutes les disciplines culturelles : cinéma, théâtre, arts plastiques… littérature, etc, s’est forgé une nouvelle carrière de grand romancier. Et les distinctions ne tardent pas puisqu’il s’est vu décerner, en 2008, le “2e prix du roman tunisien” pour son premier roman «Essayda El Mannoubia» et le “prix Découverte” au Comar d’or en 2009 pour son essai « Visages ». Il a dans son actif également d’autres publications dont “Les années de la honte” (2010), un roman qui évoque un “épisode de l’histoire de la Tunisie où, en réaction contre l’austérité imposée par la France, une partie de la population avait manifesté une forte sympathie envers le régime nazi”.
Décédé à l’âge de 70 ans, après un long combat contre la maladie, Mohamed Bouamoud, a exercé dans plusieurs médias dont la RTCI, Tunis-Hebdo et Webmanagercenter.
Paix à son âme.
Que Dieu le Tout-Puissant lui accorde Son infinie Miséricorde et l’accueille dans Son éternel Paradis.

Lire aussi
commentaires
Loading...