Ghannouchi défend la cause de la loi n°38

Le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) gelé, Rached Ghannouchi, par ailleurs président du mouvement Ennahdha, s’est exprimé lundi 22 novembre par le biais de son compte personnel facebook sur la question de la loi n°38 qui fait actuellement débat et suscite de vifs remous.
Il a souligné la légitimité de cette loi relative aux chômeurs de longue durée ratifiée par le parlement, et dont le président de la République a autorisé la signature et la publication au Journal officiel de la République tunisienne (JORT), ce qui fait de son application “un devoir dans la logique de la continuité de l’Etat et du respect de ses engagements vis-à-vis de ses citoyens.”
Ghannouchi estime sur un autre plan que “l’incitation continue contre les députés que ce soit à l’intérieur ou auprès de parties étrangères vise à frapper un des piliers de la démocratie et des institutions de l’Etat dans le cadre d’une politique systématique de diffamation”.
“Toutefois, cette politique ne conduira pas les députés à abandonner leurs droits légitimes. Au contraire, ils continuent d’oeuvrer afin d’imposer ces droits par tous les moyens pacifiques”, a-t-il insisté.
Enfin, le président du parti d’obédience islamiste Ennahdha a réitéré son appel pour “l’organisation d’un dialogue national global capable de sortir le pays de la crise actuelle étouffante, de conduire vers de grandes réformes et de garantir un retour à la démocratie en tant que choix inaliénable traduisant la volonté des Tunisiens”.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...