Le vaccin Moderna approuvé pour la 3e dose par l’Agence européenne du Médicament

Le feu vert était attendu par les autorités sanitaires françaises. Ce lundi 25 octobre, soit dix jours après que la France a déconseillé d’utiliser le vaccin anti-Covid de Moderna comme doses de rappel, l’Agence européenne du Médicament (EMA) a finalement approuvé le sérum contre le covid-19.
Ces derniers jours, la Haute autorité de Santé, en France, avait expliqué patienter jusqu’à cette homologation pour recommencer à conseiller l’utilisation du produit. La HAS justifiait notamment cette décision par l’absence de nécessité absolue due à un recul de l’épidémie, ainsi qu’à la volonté de ne prendre aucun risque en arrêtant de conseiller le vaccin dans l’attente de cet avis.
Désormais, l’autorité sanitaire européenne donne donc son feu vert à l’utilisation du sérum de l’entreprise américaine pour une troisième dose pour les personnes âgées de plus de 18 ans. Dans les six à huit mois suivant la deuxième dose, les études montrent en effet que la troisième dose (qui consiste en la moitié d’une première ou d’une deuxième dose) entraîne une nouvelle hausse du taux d’anticorps.
À partir de maintenant, cela signifie que chacun des 27 membres de l’UE peut émettre ses propres recommandations au sujet de la dose de rappel, “en tenant compte de la situation épidémiologique locale”. Et concernant de possibles effets secondaires dangereux, l’instance ajoute que “le risque de troubles cardiaques inflammatoires et d’autres effets secondaires très rares après un rappel fait l’objet d’une surveillance attentive”.
Au début du mois, le vaccin mis au point par l’Américain Pfizer et l’Allemand BioNTech avait été le premier à recevoir l’approbation de l’EMA pour les personnes de plus de 18 ans et pour les personnes immunodéprimées. Selon des études, une troisième dose est efficace à 95,6% contre les formes symptomatiques du covid-19.
(HuffPost)
Lire aussi
commentaires
Loading...