Jerandi et le Secrétaire d’Etat britannique évoquent les derniers développements en Tunisie

Othmane Jerandi, ministre des Affaires étrangères, de l’Immigration et des Tunisiens  à l’étranger a eu samedi 23 octobre un entretien téléphonique avec James Cleverly, secrétaire d’Etat pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord au ministère britannique des Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement (FCDO).
La communication a porté sur l’évolution de la situation en Tunisie, selon ce qui a été rapporté par le ministère tunisien.
Jerandi a souligné l’importance des mesures exceptionnelles prises par le président de la République pour redresser la voie démocratique, notant que la formation du gouvernement et sa mise en route immédiate se traduisent par la continuité des institutions de l’Etat.
Dans le même contexte, il a insisté sur la poursuite des actions visant à consolider les fondements de la démocratie que souhaitent les Tunisiens et à instaurer l’Etat de droit qui garantit les droits et les libertés, notant que le président de la République s’est engagé dans des consultations sur les prochaines étapes qui seront annoncées incessamment.
De son côté, le secrétaire d’Etat britannique a félicité le ministre tunisien à l’occasion de la prise de fonction du nouveau gouvernement, rappelant la force des relations bilatérales existant entre les deux pays et le respect mutuel entre eux, et soulignant la nécessité de porter la coopération bilatérale aux meilleurs niveaux pour inclure de nouveaux domaines d’intérêt commun.
La communication a été pour Cleverly l’occasion de souligner l’importance du Sommet sur le climat COP26 qui se tiendra à Glasgow, en Ecosse, du 31 octobre au 12 novembre 2021.
Concernant ce sommet, Jerandi a affirmé qu’il constitue une étape importante pour évaluer les progrès accomplis dans la lutte contre le changement climatique, diagnostiquer les défis et renouveler l’affirmation des pays de leurs engagements internationaux dans ce domaine.
Il a observé que la Tunisie s’est engagée dans tous les efforts internationaux déployés dans le cadre de la résistance au changement climatique, de la maîtrise de ses répercussions et de la réalisation de la transition environnementale, et tient à respecter ses engagements, à travailler conformément aux différentes résolutions pertinentes de l’ONU et à mettre en œuvre l’agenda Développement 2030.
“Notre pays restera un partenaire régional et international actif dans ce domaine”, a-t-il assuré.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...