L’Ordre des avocats presse Saïed de proposer au peuple des messages clairs et rassurants 

Dans un communiqué publié samedi 4 septembre, le conseil de l’Ordre national des avocats tunisiens presse le chef de l’Etat Kaïs Saïed de proposer des messages clairs et rassurants au peuple tunisien sur l’avenir du pays, et d’accélérer les mesures nécessaires qui permettront une sortie de l’état d’exception et une rupture avec le système antérieur, tout en plaçant la réalisation des aspirations du peuple au cœur des choix nationaux sans la moindre ingérence étrangère.
Le conseil a souligné la nécessité de mener des réformes en profondeur dans tous les domaines, et de ne pas porter atteinte aux acquis liés aux droits et libertés de l’homme et de la société.
Il a par ailleurs estimé que le renvoi d’avocats et de civils devant la justice militaire contredit les conditions d’un procès équitable, soulignant que l’émission d’un mandat de dépôt à l’encontre de l’avocat Mehdi Zaghrouba avant l’interrogatoire et l’écoute de sa défense est une violation de la loi de nature à porter atteinte à la présomption d’innocence et au droit de la défense.
L’Ordre national des avocats a exprimé son rejet des atteintes aux libertés et des restrictions à l’exercice des droits fondamentaux et constitutionnels, dont le premier est le droit d’expression, de manifestation, le caractère sacré du domicile et le respect des données personnelles, appelant à accélérer la divulgation de toute la vérité sur les assassinats politiques et de renvoyer tous ceux qui ont participé à l’incitation, à la couverture ou à la complicité afin d’être jugés, et à révéler et poursuivre conformément à la loi les personnes impliquées dans le terrorisme, Attasfir des jeunes, la corruption financière, politique et électorale.
Il a enfin appelé à la nécessité d’accélérer le transfert devant la justice compétente des dossiers de corruption prêts, d’éviter tout préjudice aux secteurs ou aux professions, d’éviter la généralisation, de respecter la présomption d’innocence et d’assurer les conditions d’un procès équitable.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...