Le vaccin Pfizer/BioNTech est «sûr» pour les 5-11 ans, selon les laboratoires

(FILES) In this file photo taken on June 29, 2021 a man receives a dose of Comirnaty vaccine by Pfizer-BioNTech against Covid-19 at an outdoor vaccination centre set up by the French Red Cross at Republique square in Paris. - The number of people in France who have received at least one jab against Covid-19 has crossed the 50-million mark, President Emmanuel Macron said on September 17, 2021. Macron made the announcement in a video posted on social media in which he also said that "the vaccine saves lives and the virus kills, it's that simple". (Photo by MARTIN BUREAU / AFP)
Il s’agit des premières données cliniques sur la réaction des moins de 12 ans au vaccin, alors que la question de leur vaccination se pose.
Le vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 est «sûr» et «bien toléré» par les enfants de 5 à 11 ans et le dosage adapté déclenche une réponse immunitaire «robuste», selon les résultats d’une étude annoncés lundi par les laboratoires
Les deux entreprises prévoient de soumettre ces données aux autorités «dès que possible», selon un communiqué, qui précise que la réaction immunitaire était «comparable» à celle observée chez les 16 à 25 ans qui ont reçu un vaccin plus fortement dosé.
Il s’agit des premières données cliniques pour ce groupe d’âge. L’Agence européenne des médicaments (EMA) et la FDA américaine ont autorisé les vaccins de Pfizer/BioNTech et Moderna, basés sur la technologie de l’ARN messager, à partir de 12 ans.
En raison notamment de la diffusion du variant Delta, «depuis juillet, les cas pédiatriques de Covid-19 ont augmenté de 240% aux États-Unis, soulignant la nécessité d’une vaccination», a commenté Albert Bourla, PDG de Pfizer, voyant dans les données une «base solide pour les demandes d’autorisation».
*Effets secondaires «comparables» au reste de la population
Les effets secondaires du vaccin, dosé à 10 microgrammes par injection contre 30 microgrammes habituellement pour les plus âgés, sont «en général comparables» à ceux observés chez les personnes de 16 à 25 ans, notent les deux laboratoires. Il s’agit de résultats partiels d’une étude menée sur 4.500 enfants entre 6 mois et 11 ans aux États-Unis, en Finlande, en Pologne et en Espagne.
Les deux entreprises s’attendent à publier «dès le quatrième trimestre» des résultats concernant la tranche d’âge 2-5 ans ainsi que 6 mois-2 ans, qui ont reçu deux injections de 3 microgrammes. L’étude sur les enfants de moins de 12 ans pour le vaccin Moderna est en cours.
(Le Figaro, avec AFP)
Lire aussi
commentaires
Loading...