Kais Saied: ils ont tenté de faire passer un article de loi contre 150 mille dinars

Lors d’une rencontre avec Brahim Bouderbala, Bâtonnier des avocats, Bechir Laabidi,  secrétaire général de la ligue des droits de l’Homme et Bassem Trifi, vice-président de la ligue tenue au Palais de Carthage, le président de la République Kaïs Saïed a affirmé qu’il n’est plus question de laisser les voleurs de l’argent des Tunisiens dilapider la nourriture du peuple.
Ils les ont affamés et maltraités et ont mis l’État en faillite à l’instar de Khaznadar et de Ben Ayed. Ils  trouvent ensuite des failles dans les textes de loi pour laisser les dossiers dans les tiroirs des tribunaux pendant des dizaines d’années,” a-t-il affirmé.
Le président de la République Kaïs Saïed a, à l’occasion, révélé ce jeudi 2 septembre qu’il y a des gens qui proposent des articles à l’adoption à l’ARP contre de l’argent, faisant référence à la tentative de certains de faire adopter un article en échange de 150 mille dinars.
Rappelant qu’il n’y aura plus de retour à la situation d’avant le 25 juillet, Saïed a déploré que certains documents de dossiers aient été volés dans les tribunaux avec la complicité de certains, soulignant que la justice s’était récemment rétablie, avant de poursuivre: “Je n’ai jamais poursuivi, et ne poursuivrai jamais personne pour son opinion, et je ne déposerai aucune plainte pour aucune position prise.
Le président de la République a enfin estimé qu’il y a ceux qui planifient et ceux qui exécutent pour frapper l’institution de la présidence de la République, martelant qu’il connait qui se cache derrière quelques institutions médiatiques afin d’orchestrer des attaques organisées.

Lire aussi
commentaires
Loading...