Ghannouchi semble reculer et fait son “mea culpa”

Le président gelé de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) et d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, poursuit ses sorties médiatiques internationales. Dans une déclaration accordée à l’AFP ce jeudi 23 septembre 2021, il semble manifester certains signes de faiblesses.

“Ennahdha est prête à réviser la Constitution de 2014”, a-t-il déclaré. Néanmoins, l’ARP doit être rétablie selon lui pour ce faire. “Nous avons besoin d’un dialogue national au sujet des éléments à réviser”, a-t-il précisé.

Dans ce même contexte, Ghannouchi considère que la Constitution de 2014 représente toutes les forces démocratiques de la Tunisie. “90% des Tunisiens, qu’ils soient islamistes ou non, ont voté pour cette constitution”, a-t-il encore dit.

Par ailleurs, le Cheikh n’a pas manqué de faire son mea culpa. Son parti, selon lui, a une part de responsabilité dans la crise politique actuelle. “Nous assumons, bien entendu, nos responsabilités. Mais Ennahdha n’était pas au pouvoir. Toutefois, elle a soutenu le gouvernement”, a-t-il souligné.

Lire aussi
commentaires
Loading...