Décret présidentiel N°2021-117 : Ennahdha s’indigne

Dans un communiqué rendu public ce jeudi 23 septembre 2021, le mouvement Ennahdha a considéré que le décret présidentiel numéro 117 émis hier mercredi constitue une suspension de facto de la constitution de la République Tunisienne en la remplaçant par les dispositions provisoires. Il a ajouté que ce décret présidentiel vient confirmer une nette tendance vers un régime autoritaire et constitue un coup flagrant contre la légitimité démocratique, les principes et valeurs de la révolution tunisienne. Le parti islamiste a affirmé dans un communiqué rendu public au lendemain de la réunion de son bureau exécutif que ces mesures anticonstitutionnelles ne font qu’aggraver les crises que connait le pays en y ajoutant une nouvelle crise de légitimité du pouvoir. Ceci représente, selon le même communiqué, une menace pour l’intégrité et l’unité de l’Etat tunisien et le pousse vers une étape assez critique dans l’histoire de la Tunisie.

Le mouvement Ennahdha a exprimé son ferme rejet de l’indétermination de la situation exceptionnelle et de la concentration des pouvoirs considérant que le président de la République a profité de cette situation pour imposer ses choix et mesures anticonstitutionnelles abolissant toutes les institutions politiques et de contrôle légitimes existantes y compris l’Assemblée des Représentants du Peuple, l’Instance provisoire de contrôle de la constitutionnalité des lois et l’Instance nationale de lutte contre la corruption.

Lire aussi
commentaires
Loading...