Coup d’envoi de la 4ème édition du Forum de l’Officine (PHOTOS)

Le coup d’envoi de la 4ème édition du Forum de l’Officine a été donné ce vendredi 24 septembre 2021 au Parc des Expositions du Kram en présence du Ministre de la Santé Publique, Ali Mrabet, de hauts responsables du Ministère ainsi que de centaines d’experts et de professionnels du secteur pharmaceutique en Tunisie.

Organisé par le Syndicat des Pharmaciens d’Officine de Tunisie (SPOT) sous le thème “Bonne gouvernance dans le secteur pharmaceutique dans l’intérêt du patient”, ce forum a été marqué par la participation de plusieurs laboratoires pharmaceutiques et parapharmaceutiques ainsi que divers prestataires de services en relation avec l’activité de l’officine.
Un programme scientifique riche et varié, sous forme de conférences, de workshops et de studios débats, est à l’ordre du jour.

Lors de son allocution dans le cadre de la séance plénière de la 4e édition du forum, le ministre de la Santé Publique Ali Mrabet a affirmé que la pharmacie d’officine joue un rôle central dans le système hospitalier national et constitue l’un des maillons forts du circuit des médicaments en mettant à la disposition des citoyens des médicaments de qualité au même prix partout à travers la République à travers un réseau de 1875 pharmacies de jour et 387 pharmacies de nuit. “Nous ne pouvons qu’être fiers de ce réseau qui emploi environ 10 mille citoyens et qui contribue activement aux différents programmes de santé à l’instar des campagnes de sensibilisation et de prévention contre les maladies chroniques.” a-t-il affirmé. Et d’ajouter: “Le secteur pharmaceutique a joué un rôle crucial dans la lutte contre la pandémie et l’adhésion des volontaire et spontanée des pharmaciens dans la campagne de vaccination intensive initiée par le président de la République vient confirmer le sens élevé de patriotisme qui marquent les professionnels de ce secteur dont des centaines ont des centaines ont succombé à la pandémie (Paix à leurs âmes!). Le ministère de la santé compte toujours sur tous les intervenants et particulièrement les pharmaciens pour continuer à contribuer aux prochaines campagnes de vaccination intensive et à appuyer les efforts pour réussir la 6e journée portes ouvertes de vaccination qui aura lieu dimanche 26 septembre courant“.

Le ministre de la santé a ajouté que le système hospitalier constitue un acquis important depuis l’indépendance grâce à son évolution incessante. Toutefois, une évaluation continue est nécessaire voire cruciale pour faire avancer le secteur à travers notamment la mise en place de politiques et de stratégies sanitaires alternatives. “Nous saluons, à cette occasion, le choix des membres du comité d’organisation de ce forum porté sur un thème traduisant leur prise de conscience des défis auxquels fait face le secteur”. 

Ali Mrabet a, dans ce contexte, réaffirmé l’engagement du ministère de la santé pour continuer à appuyer ce secteur à travers l’adoption d’un processus participatif et une nouvelle vision pour développer le secteur à l’échelle nationale et internationale. “Le ministère de la santé accorde un intérêt particulier à l’avenir du secteur pharmaceutique et tient à l’appuyer à travers la mise en place de mécanismes à même de renforcer le rôle du pharmacien dans le développement du secteur hospitalier. Il tient également à accorder au secteur de l’industrie pharmaceutique l’intérêt qu’il mérite d’autant plus qu’il constitue un fleuron de l’économie nationale à travers sa contribution active à la création de postes d’emploi et à la promotion des exportations.” a-t-il affirmé.

Le ministre a également souligné la nécessité d’améliorer les méthodes de gouvernance des structures administratives chargées de l’organisation du secteur pharmaceutique et de faciliter davantage les procédures administratives.

De son coté, Naoufel Amira, secrétaire général du Syndicat des pharmaciens d’officine de Tunisie (SPOT) a affirmé que la 4e édition du forum constitue un espace d’échanges pour les professionnels du secteur pharmaceutique d’autant plus que toutes les rencontres dédiées au secteur ont été suspendues pendant un an et demi à cause de la pandémie  du coronavirus. Il a dans ce contexte salué le rôle crucial joué par les pharmaciens dans la gestion de la crise sanitaire tout en soulignant leur contribution active à la réussite de la campagne nationale de vaccination.

Il a affirmé que le thème de la bonne gouvernance dans le secteur pharmaceutique constitue une priorité absolue pour tous les acteurs du secteur et mérite un intérêt particulier.

Naoufel Amira a affirmé que les pharmaciens et particulièrement ceux pratiquant dans des zones rurales font face à diverses difficultés en dépit du rôle central qu’ils jouent en garantissant l’accès de tous les citoyens aux médicaments aux meilleurs délais. Selon lui, ce forum constitue une occasion par excellence pour ces pharmaciens pour qu’ils puissent témoigner des conditions de travail difficiles auxquelles ils font face quotidiennement. Selon lui, certains d’entre eux sont au bord de la faillite et ils méritent une attention particulière de la part de l’Etat et des autorités concernées.

“La pharmacie n’est plus un simple point de vente de médicaments mais s’est transformée en une unité de soins à part entière en fournissant les tests de dépistage et les vaccins etc” a-t-il affirmé.

Naoufel Amira a fini par affirmer que ce RDV incontournable des professionnels du secteur pharmaceutique constituera un espace d’échanges et de débat autour des problématiques du secteur. “Nous comptons énormément sur l’appui du ministère de la Santé. Nous sommes ouverts à toutes les propositions et prêts à s’attabler autour de la table du dialogue et des négociations pour trouver les solutions à même de résoudre toutes ces problématiques. “a-t-il conclu.

Pour sa part, Ali Bssila, président du Conseil national de l’ordre des pharmaciens de Tunisie a affirmé que ce forum constitue un RDV incontournable de la pharmacie d’officine ne cesse de se développer d’une année à l’autre et constitue désormais une occasion par excellence pour mettre en exergue le développement du secteur de l’industrie pharmaceutique en Tunisie.

En dépit de son rôle majeur dans le développement du système hospitalier en Tunisie et dans la lutte contre la pandémie, le secteur pharmaceutique fait face à une série de défis et de problématiques. En effet, l’industrie pharmaceutique nationale qui couvre 70% des besoins de la Tunisie en médicaments souffre de plusieurs difficultés dont notamment le retard dans l’attribution des AMM. Les pharmacies d’officine font à leur tour face à une pénurie des médicaments et des produits paramédicaux qui perdure et qui affecte négativement leurs activités. Les grossistes répartiteurs qui jouent un rôle crucial en garantissant l’approvisionnement des pharmacies d’officine en médicaments dans les meilleurs délais mais font, à leur tour, face à plusieurs difficultés liées notamment à la baisse de la marge bénéficiaire et certains d’entre eux sont au bord de la faillite. Le système de répartition des pharmacies sur toutes les régions de la République a fait preuve de son efficacité depuis des décennies mais les pharmacies situées dans les zones rurales souffrent de difficultés financières majeures…” a-t-il regretté.

Dans ce contexte, Ali Bssila a affirmé que le cadre juridique régissant le secteur pharmaceutique en Tunisie est à l’origine d’une grande partie des maux du secteur. “Les lois régissant le secteur pharmaceutique sont archaïques et entravent le développement du métier d’où la nécessité de penser sérieusement à les réviser. Il s’agit essentiellement de la  Loi N°73-55 du 3 Août 1973 organisant les professions pharmaceutiques et du Décret n°75-835 du 14 novembre 1975, portant code de déontologie pharmaceutique.

Il a également noté l’absence de textes de loi régissant la formation universitaire et la fabrication des compléments alimentaires et des dispositifs paramédicaux d’où la nécessité d’accélérer l’élaboration d’un cadre juridique adéquat.

*Photos: Riadh Sahli

Lire aussi: 4ème Forum de l’officine les 24 et 25 septembre au Parc des Expositions du Kram

 

Lire aussi
commentaires
Loading...