Affaire Jarraya et Mohsen: Report de l’examen au 11 novembre

Dans son numéro d’aujourd’hui, le quotidien Al Chourouk indique que la chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Tunis spécialisée dans les affaires de corruption financière a reporté hier jeudi 23 septembre au 11 novembre prochain l’examen de l’affaire de l’homme d’affaires Chafik Jarraya et de l’ancien maire et gouverneur de Tunis, Abbès Mohsen.
L’affaire concerne un immeuble résidentiel construit par Jarraya au Lac de Tunis. Les recherches ont montré que le permis qui lui a été attribué par l’ancien maire de Tunis comporte de nombreuses infractions. C’est ainsi que la hauteur du bâtiment construit était de 17 mètres sur un terrain situé juste en face de la piste d’atterrissage des aéroports internationaux de Laâouina et de Tunis-Carthage. Par conséquent, l’homme d’affaires n’a pas respecté la hauteur autorisée par les règles de l’urbanisme, violant la réglementation en vigueur.
Le comité de défense de Jarraya a demandé un report pour mieux préparer les moyens de défense.
Rappelons que Chafik Jarraya a entamé une grève de la faim à la prison de Mornaguia pour différentes raisons, dont la plus importante a trait au refus de l’administration de la prison où il est incarcéré de le faire bénéficier d’une bouteille d’oxygène après avoir souffert d’asphyxie la nuit depuis voilà quatre jours, à en croire un membre de son comité de défense, Me Fayçal Jadlaoui qui s’exprimait sur les ondes de Diwan FM.
Le chambre correctionnelle spécialisée dans les affaires de corruption financière avait prononcé une peine de dix ans de prison contre l’homme d’affaires Chafik Jarraya sur fond des plaintes liées à la fraude de contrats de biens immobiliers confisqués depuis 2011.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...