Plainte de Mechichi auprès du parquet contre la journée ouverte de vaccination des jeunes

Sa menace est désormais devenue réalité.
Le chef du gouvernement a indiqué mardi que l’ouverture des 29 centres de vaccination à travers la République un premier jour de l’Aïd devant les jeunes de 18 ans et plus malgré un nombre réduit de vaccins disponibles est un acte quasi-criminel.
Ce mercredi 21 juillet, Hichem Mechichi a chargé la ministre de la Justice par intérim Hasna Ben Slimane de saisir le parquet d’une plainte contre cette décision d’ouverture des centres dans une journée ouverte de vaccination.
Sa plainte épingle “l’absence de coordination avec les autorités centrales et régionales aussi bien médicales que sécuritaires, et la grande affluence de la part des jeunes, ce qui a engendré une situation de confusion et des bousculades de nature à faire flamber la contagion”.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...