On produirait 10 fois moins d’anticorps avec le vaccin Sinovac qu’avec Pfizer

Selon une étude menée à Hong Kong, les niveaux d’anticorps engendrés par les vaccins à virus inactivés seraient nettement moins importants qu’avec les vaccins à ARN messager.
Dans la vaccination contre le Covid-19, deux méthodes de fabrication ont été utilisées : les vaccins à ARN messager, tels que Moderna et Pfizer, et ceux dits à virus inactivé, plus classiques, tels que les produits chinois produits par Sinovac (Coronavac, par exemple). En étudiant 1 442 personnes ayant reçu deux doses de ce dernier type, et en les comparant à des résultats de sujets vaccinés avec Pfizer, des scientifiques de Hong Kong se sont aperçus qu’ils permettaient de produire 10 fois moins d’anticorps, révèle The Lancet Microbe.
Certains territoires ont été vaccinés avec le type de vaccin produit par le laboratoire chinois Sinopharm, comme les Seychelles. Quand d’autres, comme Israël, ont bénéficié du Pfizer. Ces deux espaces sont intéressants à comparer car leurs populations sont vaccinées en grande majorité. Or, il a été observé une vague de nouvelles contaminations (y compris chez les vaccinés) bien plus importante dans les Seychelles, quand le virus semble circuler moins rapidement en Israël. Cet exemple faisait craindre une efficacité moindre du vaccin classique face au Covid-19.
*Des niveaux d’anticorps similaires aux anciens malades du Covid-19
Cela dit, les vaccins de laboratoires chinois permettraient quand même de diminuer les risques de développer une forme grave du virus. D’autre part, la quantité d’anticorps neutralisants, produits par la vaccination, ne suffit pas à décrédibiliser un vaccin. D’autant que les scientifiques ont observé que le taux d’anticorps post vaccin était sensiblement le même que chez ceux développés naturellement par les sujets ayant contracté la maladie auparavant, et que l’on considère bénéficier d’une certaine immunité.
Si cela confirme que les vaccins à ARN messager sont plus efficaces, dans la mesure où ils ont de meilleurs résultats face au fait de contracter le virus, cela ne veut pas pour autant dire que les vaccins à virus inactivés sont inefficaces. Certains pays qui en ont bénéficié optent déjà pour une troisième dose, pour faire face aux variants plus contagieux.
(Top Santé)
Lire aussi
commentaires
Loading...