Les cas positifs ont bondi après le sacre italien à l’Euro

Le nombre de contaminations au Covid-19 a augmenté de 450 % la semaine qui a suivi le titre de l’Italie à l’Euro, indique « Il Messaggero ».
Après l’ivresse générée par le sacre de la Squadra Azzurra à l’Euro 2020 et les festivités qui ont suivi, Rome subit actuellement le revers de la médaille. Comme le révèle un article du quotidien Il Messaggero, repéré par Courrier international, la Ville éternelle est désormais la plus touchée du pays par l’épidémie du Covid-19 et les célébrations qui ont suivi la victoire de l’équipe nationale à l’Euro 2020 en seraient la raison principale.
En l’espace de trois semaines, le nombre de nouvelles contaminations à Rome a été multiplié par plus de cinq en même temps que l’Italie offrait à son public un brillant parcours dans la compétition continentale. Quant à la semaine du 12 au 18 juillet, qui a donc débuté au lendemain de la victoire des Italiens face à l’Angleterre en finale, le nombre de nouveaux cas enregistrés a augmenté de 450 %. « Les cas augmenteront encore pendant certains jours à cause du manque de vigilance au moment des célébrations de l’Euro » prédit de son côté Alessio D’Amato, l’adjoint à la santé de la région du Latium.
*Le défilé de la Squadra Azzurra n’était pas autorisé
Il Messaggero explique également que Gabriele Gravina, le président de la Fédération italienne de football, n’aurait pas obtenu les autorisations nécessaires de la part des autorités romaines pour organiser la parade qui a vu l’ensemble des joueurs et du staff défiler en bus dans les rues de la capitale italienne, trophée en main. Si le dirigeant s’est défendu de ces allégations, l’Italie pourrait connaître une nouvelle vague épidémique dévastatrice.
(Le Point)
Lire aussi
commentaires
Loading...