Goumani: “Le peuple est appelé à s’opposer à ce coup d’Etat”

Mohamed Goumani, dirigeant du mouvement Ennahdha a estimé dimanche soir sur Shems FM que “ce qu’on a vu ce soir s’inscrit dans un scenario prévu. Kaïs Saïed applique l’article 80 selon son bon vouloir, s’emparant des trois pouvoirs. De plus, nous ne sommes pas certains qu’il ait consulté les deux autres présidents. Les décisions qu’il a annoncées ce soir représentent une violation manifeste de la constitution. Le peuple tunisien est appelé à s’opposer à ce putsch. Les gens  descendus ce soir dans les rues ne sont que des centaines au maximum. Ils ne sont pas représentatifs du peuple tunisien. Nous avons pu mobiliser il y a quelques mois 100 mille personnes. Les sièges d’Ennahdha sont en train d’être brûlés suite à l’annonce des décisions par Saied qui doit assumer ses responsabilités. Nous disons clairement: on connait à présent qui est avec la liberté, et qui est avec la dictature. Le peuple ne s’alignera pas avec la dictature. On ne sait pas de quel côté va s’aligner l’armée. Ghannouchi a dit que Saied l’a consulté sur des décisions respectant la constitution, mais pas sur ce genre de décisions. Ennahdha appelle à s’opposer à ce coup d’Etat pacifiquement. Nous n’avons jamais utilisé les armes. Ennahdha est un mouvement pacifique. Nous allons consulter dès demain les autres forces politiques. A un certain moment, nous avons à Ennahdha perdu tout contact avec le chef du gouvernement Hichem Mechichi. Toutefois, aux dernières nouvelles, il a quitté le palais de Carthage pour rentrer chez lui”, conclut Goumani.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...