Des yeux de patients décédés volés par des médecins à Charles Nicolle ?

Le directeur du Centre national pour la promotion de la transplantation d’organes Dr Taher Karkah a démenti ce mercredi 21 juillet 2021 les informations circulant sur les réseaux sociaux selon lesquelles des médecins seraient impliqués dans le vol de yeux de patients décédés à l’Hôpital Charles Nicolle à Tunis. Le responsable qui s’exprimait au journal Achourouk Online a indiqué que le médecin a pu obtenir la cornée de l’œil d’un patient décédé dans le cadre de la Loi n° 91-21 du 13 mars 1991, relative à l’exercice et à l’organisation des professions de médecin et de médecin dentiste. Il a assuré que le médecin en question a eu l’autorisation juridique auprès de la direction de l’hôpital. Le responsable a précisé que le patient décédé ne figure pas sur la liste des personnes refusant le don des organes.

Lire aussi
commentaires
Loading...