Voilà pourquoi la France n’a pas effacé la dette de la Tunisie

Plusieurs sujets ont été abordés lors du dernier Haut conseil de coopération tuniso-français, organisé en Tunisie début juin 2021 en présence du Premier Ministre français, Jean Castex, et du Chef du gouvernement tunisien, Hichem Mechcihi.

L’ambassadeur de France en Tunisie, André Parant, est revenu sur le Haut Conseil lors d’une rencontre avec la presse tunisienne ce mardi 22 juin 2021. “Pour quelle raison la France n’a-t-elle pas supprimé la dette tunisienne comme elle l’a fait avec le Soudan ?”.

Réagissant à cette question, l’ambassadeur affirme que les autorités tunisiennes n’ont pas adressé de demande à la France allant dans ce sens ( ndlr : la Tunisie doit quelque 3,3 milliards de dinars à la France ). “La France, en tant que membre du Club de Paris, doit respecter certaines règles. Il ne peut y avoir d’accord sur la restructuration d’une dette que dans le cadre de ce club”, a-t-il déclaré.

André Parant poursuit en expliquant que l’annulation de la dette tunisienne constituerait un mauvais signal pour les marchés financiers. “Cela signifierait que la Tunisie serait incapable de rembourser ses dettes, ce qui la priverait de la capacité d’emprunter sur les marchés internationaux. Même si elle y parvenait, ce serait avec des taux d’intérêts élevés. Il y va de l’intérêt de la Tunisie de ne pas formuler une demande d’annulation de la dette. Nous pensons que les autorités tunisiennes sont conscientes de ce fait”, a-t-il expliqué.

Le Soudan est un cas particulier selon l’ambassadeur. Le pays devait obtenir un prêt auprès du Fonds Monétaire International (FMI). Or, il ne pouvait le décrocher en ayant d’autres dettes. “Il y a eu une opération purement comptable ayant conduit à l’effacement de la dette soudanaise vis-à-vis de la France”, a-t-il expliqué.

Sur le même sujet :
Vaccins – COVID : la France offre 325 000 doses à la Tunisie

Lire aussi
commentaires
Loading...