Sami Tahri : “Le pouvoir veut mettre la main sur les instances constitutionnelles”

Intervenant dans Houna Shems ce jeudi 10 juin 2021, le porte-parole de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), Sami Tahri, est revenu sur le récent limogeage du président de l’INLUCC (Instance Nationale de Lutte contre la Corruption).

“On ne fait que jouer avec les instances constitutionnelles et c’est dangereux. La coalition au pouvoir essaye de mettre la main sur toutes ces instances et sur l’intégralité de l’appareil de l’État”, a déclaré le syndicaliste, considérant que le Chef du gouvernement, Hichem Mechichi, aurait dû évoquer les raisons du limogeage d’Imed Bourkhiss. “La question est empreinte de conflits d’intérêts et de politique”, a-t-il encore ajouté.

Lire aussi
commentaires
Loading...