Kairouan: A force de cercueils, la société civile proteste contre la grave situation sanitaire

Devant la grave détérioration de la situation sanitaire en rapport avec le Covid-19 dans la région, plusieurs composantes de la société civile de Kairouan ont effectué samedi matin un sit-in devant le gouvernorat, avant d’aller bloquer la route nationale n°2 au niveau du croisement Ezzarbia (Le tapis), rapporte radio Sabra FM.

Portant symboliquement des cercueils, les manifestants ont appelé à des solutions urgentes, dont l’installation d’un hôpital de campagne militaire.
Devant la gravité de la situation, le ministre de la Santé, Faouzi Mehdi a délégué à Kairouan une équipe médicale spécialisée en urgence et en réanimation présidée par le directeur général de la Santé, Dr Fayçal Ben Salah lequel est accompagné par Dr Iheb Labbène, président de la commission d’hospitalisation et Dr Jalila Ben Khelil, membre de la commission nationale scientifique.
Cette délégation va étudier la situation dans toute la région de Kairouan, et présenter des propositions.
*L’UGTT monte au créneau
Par ailleurs, l’Union régionale des travailleurs tunisiens de Kairouan a dénoncé dans un communiqué publié ce samedi “l’interaction négative et irresponsable avec la vie des gens à Kairouan”.
L’UGTT appelle à accélérer une intervention efficace afin d’épargner davantage de vies humaines et alléger de la crise sociale.
“Cela passe par une consolidation des capacités des hôpitaux à travers des recrutements au niveau du cadre médical et paramédical, et le renforcement des équipements, souligne le communiqué. Imposer une stratégie minutieuse et un respect rigoureux du protocole sanitaire dans les administrations et les grandes surfaces pour enrayer les cercles de contagion s’avère plus que jamais indispensable, avec son corollaire, le confinement général obligatoire”, conclut l’Union régionale des Travailleurs.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...