Covid-19 : de très rares cas de troubles neurologiques signalés après la vaccination

Les scientifiques ont remarqué l’apparition de certains cas du syndrome de Guillain Barré en Inde et au Royaume-Uni, dans des régions où des personnes étaient vaccinées à l’AstraZeneca.
Les scientifiques s’intéressent aux potentiels effets de la vaccination contre le Covid-19. Dans deux articles différents, des cliniciens en Inde et en Angleterre ont rapporté des cas d’un trouble neurologique rare. Ces études ont été publiées dans les Annals of Neurology. En effet, certaines personnes auraient déclaré l’apparition du syndrome de Guillain-Barré après la vaccination. Dans le cas de cette affection rare, le système immunitaire du patient attaque les nerfs périphériques. Si les cas graves restent rares, ils peuvent toutefois entraîner une paralysie quasi complète.
Au total, sept cas ont été signalés dans un centre médical régional du Kerala, en Inde, où environ 1,2 million de personnes ont été vaccinées avec le vaccin AstraZeneca. Quatre cas ont été signalés à Nottingham, en Angleterre, dans une région où environ 700 000 personnes ont reçu le même vaccin. Les onze cas concernaient des personnes qui avaient reçu ce vaccin 10 à 22 jours plus tôt.
“Si le lien est causal, cela pourrait être dû à une réponse immunitaire croisée à la protéine SARS-CoV-2 et aux composants du système immunitaire périphérique”, notent les auteurs du rapport. Les scientifiques soulignent que les cliniciens doivent être vigilants dans la recherche de ce syndrome neurologique rare suite à l’administration de vaccins contre le Covid-19.
*Une atteinte des muscles thoraciques
Quels sont les symptômes ? Cette maladie se manifeste par une faiblesse ou des picotements généralement situés dans les jambes et qui peuvent se propager dans les bras et le visage. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) rapporte que, chez 20% à 30% des patients, on observe une atteinte des muscles thoraciques, rendant la respiration difficile. La plupart des malades se rétablissent pleinement, même dans les cas les plus graves, bien qu’une faiblesse puisse persister chez certains.
Les personnes atteintes du syndrome de Guillain-Barré doivent faire l’objet d’un traitement et d’un suivi, certaines pouvant nécessiter des soins intensifs. Le traitement repose sur des soins de soutien et l’immunothérapie détaille l’OMS.
(Yahoo Actualités)
Lire aussi
commentaires
Loading...