Covid-19 : 2021 est déjà plus mortelle que 2020

Le Covid-19 a tué 3,69 millions de personnes dans le monde, dont plus de la moitié en 2021.
Ça y est. Le 2 juin, le nombre de décès dus au Covid-19 enregistrés en 2021 a dépassé celui de 2020 : 1,88 million de morts ont été recensés depuis janvier, contre 1,83 million en 12 mois l’an dernier. Bien que la pandémie soit en baisse dans de nombreux pays, l’OMS a encore enregistré 190 000 nouveaux décès sur les sept derniers jours. Un chiffre deux fois plus élevé que la semaine précédente, mais en grande partie lié aux réajustements opérés dans le décompte du Pérou. Sans compter cette réévaluation, le Covid-19 a fait 80 000 décès sur la dernière semaine : un chiffre équivalent à la semaine précédente.
Parmi les pays qui enregistrent un nombre de morts plus élevé cette année qu’en 2020, plusieurs ont vu arriver l’épidémie tardivement, à l’été, voire à l’hiver 2020 seulement. La Hongrie, par exemple, qui était jusqu’à la semaine dernière le pays le plus touché rapporté à sa population, a atteint un premier pic de contaminations en décembre 2020, et un deuxième en avril 2021. Depuis, les chiffres y sont plutôt rassurants : le nombre de décès quotidien décroît.
La Russie, qui avait atteint un premier pic en juin 2020, en a connu un deuxième trois fois plus mortel cet hiver. La mortalité quotidienne, qui décroissait depuis fin janvier, augmente de nouveau légèrement depuis la mi-mai. Le pays s’approche dangereusement des 64 000 décès pour 2021, soit 7 000 de plus que sur toute l’année 2020. Les pays du sud de l’Afrique, enfin, qui avaient eux aussi connu un pic en début d’année, recensent un nombre de morts sur 2021, certes supérieur à 2020, mais encore assez faible rapporté à leur population. En Namibie et au Botswana, toutefois, la mortalité quotidienne remonte un peu depuis mai.
D’autres pays déjà violemment touchés l’an dernier subissent une année 2021 encore plus mortelle, principalement en raison de l’apparition des variants. On compte ainsi plus de 270 000 morts au Brésil depuis janvier, contre 195 000 en 2020. Mais depuis la mi-avril, le nombre quotidien de morts brésiliens diminue. Plusieurs voisins sud-américains, comme l’Uruguay, connaissent une tendance similaire. Même tendance observée au Pérou, jusqu’au 2 juin, où un conseil technique a réévalué les critères de décompte des morts, triplant le bilan et faisant des Péruviens la population la plus touchée par la pandémie. En Argentine, en revanche, la mortalité est encore sur une pente ascendante.
En Inde, enfin, le mois de mai a été deux fois plus mortel qu’avril. Le Covid-19 a encore fait 23 714 morts cette semaine. C’est toutefois 4 426 décès de moins que la semaine dernière. Depuis le 24 mai, le taux de mortalité quotidien diminue.
Dans la plupart des pays occidentaux, 2021 reste moins mortelle que 2020, et les chiffres quotidiens des décès sont en baisse. Conséquences des mesures restrictives, mais aussi des campagnes de vaccination.
(Le Point)
Lire aussi
commentaires
Loading...