Biodiversité menacée: quel rôle à jouer par la Tunisie? (Vidéo)

Nombreuses sont les études scientifiques réalisées durant cette dernière décennie à avoir tiré la sonnette d’alarme quant aux menaces planant autour de la biodiversité. Selon ces études, des millions d’espèces animales et végétales jouant un rôle primordial dans la garantie de la survie et du bien-être sur terre seraient menacées de disparition. Ces études pointent du doigt l’activité humaine excessive. A titre d’exemple, on cite la pollution, la surpêche, l’urbanisation, la déforestation, le braconnage, le prélèvement excessif des ressources en eau, l’intensification des pratiques agricoles sans oublier bien sûr les changements climatiques qui sont également imputables aux activités humaines.
Pourquoi dit-on que la biodiversité est menacée? En quoi sommes-nous concernés ? Quelles sont les actions entreprises par la Tunisie pour contribuer à la conservation de la biodiversité? Qu’est ce qui a été fait et que reste-t-il à faire?
C’est dans l’optique de répondre à ces interrogations qu’une rencontre débat a été organisée récemment par le bureau du Fonds mondial pour la nature WWF Afrique du Nord en collaboration avec la Direction Générale de l’Environnement et de la Qualité de la Vie au sien du Ministère des Affaires Locales et de l’Environnement.
Organisée en présence de représentants du Ministère, de la société civile et des médias, cette rencontre avait pour objectif de poursuivre le dialogue dans le cadre de la plateforme d’échange du projet BIODEV2030 en facilitant le dialogue entre les différentes parties prenantes sur la préparation de la Tunisie pour le nouveau cadre mondial de la biodiversité de l’après 2020 et de convenir une position commune sur des questions qui seront abordées lors de la prochaine réunion de la conférence des Parties à la Convention sur la Diversité Biologique COP 15.

Yosr Nehdi, Chargée de la communication et du suivi de la mise en œuvre du projet BIODEV2030 a affirmé que cette rencontre débat vise à impliquer toutes les composantes de la société tunisienne en vue de débattre des enjeux liés à la conservation biodiversité en Tunisie mais également de définir ensemble les priorités en termes de conservation et de gestion durable de ressources naturelles. “Nous sommes aujourd’hui réunis avec la société civile et les médias pour essayer d’élaborer ensemble une vision collective pour la conservation de la biodiversité au delà de 2020. Pourquoi au delà de 2020? Parce que aujourd’hui il y a à l’échelle internationale des négociations des parties prenantes de la convention sur la biodiversité pour définir un nouveau cadre et un nouveau plan d’action de la conservation de la biodiversité qui se veut ambitieux et précis en termes d’objectifs mais également en termes de mécanismes de mise en œuvre” a-t-elle précisé au micro de Réalités Online.

 

Lire aussi
commentaires
Loading...