Séries ramadanesques: les Tunisiens déposent 4 mille plaintes auprès de la HAICA

Pas moins de quatre mille plaintes viennent d’être déposées par des citoyens tunisiens auprès de la HAICA pendant le mois de Ramadan, a annoncé Hichem Snoussi, membre de l’Instance. Selon la même source, ces plaintes déposées par des téléspectateurs concernent essentiellement des scènes de violence verbale et physique diffusées dans le cadre des séries ramadanesques. Il a ajouté que le nom d’une série bien déterminée a été cité dans la majorité écrasante des plaintes déposées.

S’exprimant au micro de l’agence TAP, Snoussi a rappelé que la HAICA est une instance de régulation qui intervient en cas d’enregistrement de dépassements. Il a, toutefois, affirmé que même dans les pays les plus démocratiques,  l’audiovisuel est régi par un certain nombre de règles et de normes déontologiques. Il a estimé que la liberté dans les séries télévisées est différente de celle que l’on trouve dans les salles de cinéma ou encore dans les pièces de théâtre. Il a expliqué que c’est bien le petit écran qui rentre dans les foyers des gens et non le contraire d’où la nécessité de définir les catégories qui devraient avoir accès au contenu des séries et feuilletons.

Lire aussi
commentaires
Loading...