Négociations Tunisie – FMI : enfin du nouveau ?

Le doute plane encore au sujet du déroulement des négociations entre la Tunisie et le Fonds Monétaire International (FMI). Une source bien informée, qui s’est exprimée sur Jawhara FM ce vendredi 14 mai 2021, assure que les choses sérieuses vont débuter dès le mardi 18 mai 2021.

Pour rappel, la Tunisie souhaite emprunter 4 milliards de dollars auprès de l’institution internationale. La tâche s’annonce difficile et l’initiative a fait l’objet de nombreuses critiques. Tout d’abord, au niveau de la procédure, des observateurs ont déploré le fait que ce soit le Chef du gouvernement, Hichem Mechichi, qui a formulé et adressé la demande au FMI. Selon les règles en vigueur, c’est à l’institution chargée de la politique monétaire du pays d’agir, à savoir la Banque Centrale de Tunisie (BCT).

Manque de transparence et surendettement

D’un autre côté, le gouvernement a été critiqué pour sa volonté de contracter un nouveau crédit, alors que la Tunisie croule déjà sous le poids de la dette. Il est clair que la Tunisie va devoir faire des compromis “douloureux” en vue de pouvoir décrocher le crédit en question, à l’instar de l’abandon du système de compensation pour certains produits et certaines catégories.

Le gouvernement a également été critiqué – et il l’est encore – pour le manque de transparence au sujet du déroulement des négociations. Ceci a ouvert la porte aux spéculations les plus folles, notamment celles qui portent sur la faillite de l’État tunisien. Ces dernières ont été aussitôt démenties par Hakim Ben Hammouda, ancien ministre des Finances, bien renseigné sur les négociations avec le FMI.

Une bonne chose pour d’autres observateurs

D’autre part, il convient de noter que certains observateurs soutiennent l’initiative du gouvernement. Si le FMI accepte d’accorder un nouveau crédit, cela constituerait, selon ces observateurs, un signal positif envoyé aux agences de notation, aux bailleurs de fonds et aux investisseurs étrangers. En effet, la Tunisie serait considérée, dans ce cas, comme solvable sur le plan financier. A suivre.

Lire aussi
commentaires
Loading...