Le fondateur de Jeune Afrique Béchir Ben Yahmed succombe au covid-19

Le journaliste franco-tunisien et fondateur du groupe panafricain Jeune Afrique, Béchir Ben Yahmed, est décédé dans la soirée du dimanche 2 mai 2021 soit la veille de la célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse. Âgé de 93 ans, le défunt a succombé au nouveau coronavirus Covid-19.

Fils d’un commerçant de Djerba, diplômé de HEC, Béchir Ben Yahmed fait partie, de 1954 à 1956, de la délégation tunisienne négociant l’autonomie interne puis l’indépendance de la Tunisie. Dans la même période, en avril 1955, il fonde l’hebdomadaire L’Action qui cesse de paraître en septembre 1958. Le 15 avril 1956, il est nommé secrétaire d’État à l’Information dans le cabinet du Premier ministre Habib Bourguiba. Benjamin de l’équipe ministérielle, il ne siège pas à l’assemblée constituante car il n’a pas l’âge requis pour la députation.

Entré en conflit avec la politique de Bourguiba devenu président, il démissionne du gouvernement en septembre 1957 et fonde le 17 octobre 1960 Afrique Action, qui devient Jeune Afrique le 21 novembre 1961. En mai 1962, il émigre à Rome, avant de s’installer à Paris à la fin 1964.

Il conserve la direction de la rédaction de Jeune Afrique jusqu’au 14 octobre 20074, date à laquelle François Soudan lui succède. Il s’impose comme une source d’information sur l’ensemble du continent africain.

Ben Yahmed a également fondé les Éditions du Jaguar. En 2006, il crée aussi La Revue dont il est le directeur et le rédacteur en chef.

Son épouse Danielle et ses fils Amir et Marwane Ben Yahmed occupent des postes clés au sein du groupe Jeune Afrique.

Toute l’équipe de Maghreb Média Réalités, à sa tête son PDG, Taieb Zahar, présente ses sincères condoléances à la famille du défunt ainsi qu’à ses proches et amis.
Que Dieu l’accueille dans son vaste et éternel paradis.

Paix à son âme!

Lire aussi
commentaires
Loading...