Crise politique : le dialogue est “envisageable” selon Kaïs Saïed

Le blocage politique n’a que trop duré en Tunisie. Chaque partie – Carthage contre Bardo et la Kasbah – campe sur ses positions. Il existe deux principaux sujets de discordes : le remaniement ministériel non validé par le président de la République, Kaïs Saïed, et la Cour Constitutionnelle.

Il semble, contre toute attente, que ce dernier soit prêt à ” envisager un dialogue” en vue de sortir de la crise que traverse la Tunisie. “Le dialogue doit être différent par rapport à ceux que nous avons déjà observés dans le passé. Il faut mettre en place des solutions sérieuses pour résoudre les problèmes des Tunisiens. Le peuple a déjà fait le diagnostic de la situation. Le dialogue doit être le cadre qui définira les solutions voulues par la volonté populaire”, a déclaré Kaïs Saïed selon un communiqué publié par la présidence de la République ce mardi 4 mai 2021, et ce suite à une rencontre avec Zouhaïer Meghzaoui, député et secrétaire général du mouvement Echaâb.

Lire aussi
commentaires
Loading...