Célébration du centenaire de la naissance du mouvement communiste en Tunisie

Un colloque scientifique international intitulé « Un siècle du mouvement communiste en Tunisie »,  s’est déroulé 23 au 27 mars de l’année 2021, année du centenaire du mouvement communiste en Tunisie. Il s’agit d’un ensemble d’actions (ateliers, exposition, projection de films, enregistrements de témoignages, conférences).

Initiée par le Laboratoire du patrimoine (Faculté des lettres, des Arts et des Humanités de Manouba) sous la direction de Habib Kasdaghli professeur d’histoire contemporaine, en partenariat avec le Bureau de la coopération académique de la Fondation Rosa Luxemburg, cette rencontre a été une occasion de célébrer la mise en place du premier noyau du mouvement communiste en Tunisie en mars 1921 est programmée du 23 au 27 mars à la cité de la culture.

Cet événement a pu ainsi rassembler la documentation écrite et orale pour étudier de plus près et d’une manière académique et scientifique, les différentes expériences historiques qui ont émergé durant ces cent années.

Le programme culturel de cette célébration a proposé une exposition documentaire qui s’est tenue à la cité de la culture et qui a regroupé des photographies, des documents, et des articles de presse de différentes organisations et partis de gauche.

Contactée par Réalités Online, Nadia El Ouerghemmi, Directrice de la coopération académique de la Fondation Rosa Luxemburg a déclaré que cet événement, qui a suscité un engouement du public, notamment des plus jeunes se poursuivra tout au long de l’année à travers une série de tables rondes. Elle a précisé à cette occasion : « Au mois de mars dernier, il y’a eu une exposition créée par des étudiants dont une version digitale qui sera mise en ligne d’ici la fin de l’année. Cette rencontre a en outre été ponctuée par des présentations de livres sur la période communiste en Tunisie ainsi que des présentations qui vont aboutir à un projet de témoignages. Dernièrement, une table ronde a réunit des membres et des représentants des partis communistes qui sera prochainement retransmise. En tant que bureau académique, cette discussion a été une occasion importante d’aboutir à des réflexions autours du communisme et de son passé historique en Tunisie ».

La célébration a également inclut la projection de films tunisiens et étrangers en rapport avec la thématique de la gauche dont « Ouled Lenine » de Nadia El Fani et « Sabots en or » de Nouri Bouzid.

Le programme est constitué de toute une série d’ateliers cinématographiques et académiques prévus tout au long de l’année à Gabès, Siliana, Bizerte et la fin du mois d’octobre à Sousse.

 

 

 

Lire aussi
commentaires
Loading...