A cause de la grève des recettes des finances, l’État risque d’être incapable de payer les salaires

La Tunisie est-elle au bord de la faillite alors qu’elle est en pleines négociations avec le Fonds Monétaire International (FMI) ? Plusieurs démentis ont été formulés suite à ces rumeurs. Selon Aram Belhaj, expert en économie, la Tunisie risque, dans tous les cas, d’être incapable de payer les salaires des fonctionnaires.

“Les recettes de l’État ont baissé. Actuellement, elles affichent un montant de 1100 millions de dinars, contre 1700 millions de dinars de la masse salariale”, a-t-il déclaré sur Shems FM ce lundi 17 mai 2021. Actuellement, poursuit l’expert, la Tunisie a besoin de 600 millions de dinars pour combler le vide. Une somme très difficile à assurer compte tenu de la grève des recettes des Finances. “Il est peu probable que la Banque Centrale de Tunisie (BCT) procède à l’injection de l’argent nécessaire”, a-t-il ajouté.

Lire aussi
commentaires
Loading...