Vaccination illégale d’une élue d’Ennahdha: Zammel s’explique

 

Le président de la commission de la santé à l’assemblée des représentants du peuple (ARP) Ayechi Zammel a affirmé ce vendredi 30 avril 2021 qu’il était au courant du dossier de la vaccination de l’élue du mouvement Ennahdha Aroua Ben Abbes. Il a indiqué que la directrice régionale de la santé a Mannouba s’est permis de gérer personnellement une quantité de doses du vaccin anti-covid. Il a ajouté que la responsable limogée a donné accès au vaccin à quelques médecins de l’hôpital Razi. Ces derniers n’étaient pas pourtant inscrits sur la plateforme de vaccination Evax.

Il a ajouté que l’ancienne directrice de la santé a autorisé à l’élue de se faire vacciner rien que pour se protéger et pour éviter le scandale.

Par ailleurs, l’élu qui s’exprimait sur les ondes de Mosaïque Fm a dénoncé les dépassements et les failles dont a fait l’objet la plateforme Evax tout en imputant la responsabilité aux personnes ayant supervisé sa mise en place. Il a dans ce contexte évoqué une mauvaise gestion ajoutant que la Tunisie a accusé un grand retard en matière de vaccination par rapport aux pays voisins.

Il a également dénoncé le retard de la livraison des vaccins Sputnik imputant la responsabilité à la présidence du gouvernement et au ministère de la santé qui ont traîné selon ses dires avant de commander les doses nécessaires.

En ce qui concerne la polémique liée à la vaccination des membres du gouvernement, Zammel a affirmé que lors d’une précédente séance de dialogue à l’ARP, le ministre de la santé avait assuré que les ministres sont propriétaires de troisième degré. 

Lire aussi
commentaires
Loading...