Vaccin Johnson & Johnson : la balance bénéfice/risque reste “positive”, juge l’EMA

L’Agence européenne des médicaments juge ce mardi que les caillots sanguins devraient être ajoutés aux effets secondaires rares.
Le verdict est tombé. Ce mardi, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a tranché sur le vaccin Johnson & Johnson. Pour l’EMA, les caillots sanguins devraient être répertoriés comme effet secondaire “très rare” du vaccin Johnson & Johnson contre le Covid-19, tout en estimant que les bénéfices l’emportent sur les risques.
Le régulateur européen a déclaré dans un communiqué avoir établi un “lien possible” entre le vaccin du laboratoire américain Johnson & Johnson et les cas de caillots sanguins, qui devraient “être répertoriés comme des effets secondaires très rares du vaccin”.
Cette décision est d’autant plus importante que plusieurs pays européens comptent sur ce vaccin pour accélérer leur campagne d’immunisation. Les autorités sanitaires américaines ont recommandé mardi dernier “une pause” dans l’utilisation du Johnson & Johnson afin d’enquêter sur l’apparition de cas graves de caillots sanguins chez plusieurs personnes aux Etats-Unis.
*Johnson & Johnson était “entièrement confiant”
Le conseiller médical de la Maison Blanche, Anthony Fauci, a indiqué dimanche qu’une décision aux Etats-Unis devrait être rendue publique d’ici vendredi. “Je pense que (la vaccination) reprendra, peut-être avec des restrictions. Je ne suis pas certain de ce que ce sera, si elles seront liées à l’âge ou au sexe, ou s’il sera simplement accompagné d’un avertissement”, a-t-il affirmé.
Plus tôt, ce mardi, par la voix de son directeur financier, Johnson & Johnson s’était montré “entièrement confiant” concernant son vaccin contre le Covid-19 et espérait trouver “très bientôt” une solution avec les régulateurs sur son utilisation, actuellement suspendue en Europe et aux Etats-Unis.
(L’Express, avec AFP)
Lire aussi
commentaires
Loading...