Révision du classement des restaurants touristiques

Les professionnels de la gastronomie revendiquent l'accélération du processus

La révision du système de classement des restaurants touristiques est l’un des chantiers essentiels qui mobilise l’administration et la profession. Elle a pour ambition de développer de nouveaux concepts de restauration et de valoriser le patrimoine culinaire tunisien et d’en faire un levier d’attractivité touristique…

Le projet de révision du système de classement des restaurants touristiques engagé depuis 2017 lors de la première assemblée générale de la fédération tunisienne des restaurants touristiques FTRT a été examiné au cours d’une séance de travail tenue au siège du ministère du Tourisme en présence du ministre du tourisme Habib Ammar et Sadok Kouka président de la FTRT, des responsables du ministère et de l’ONTT ainsi que plusieurs professionnels du secteur.
Une occasion pour le ministre de rappeler l’importance et la richesse du patrimoine culinaire tunisien qui se doit d’être davantage valorisé à travers toutes les régions du pays afin d’en faire un levier d’attractivité  touristique. Et d’ajouter: “la refonte du système de classement aura le mérite d’agir positivement sur la qualité des prestations, du booster l’investissement et de promouvoir les produits du terroir.”
De son côté Sadok Kouka président de la FTRT a insisté sur la nécessité d’accélérer le processus de révision du classement en parfaite concertation avec les partenaires de l’administration du tourisme.
Il convient de noter que  le secteur  qui compte 375 restaurants touristiques est régi par une règlementation qui date de trente ans, celle de 1989 devenue obsolète de par les évolutions que connait le métier lui-même et plus encore le secteur touristique avec ses nouvelles exigences et les nouvelles attentes des consommateurs.
La démarche, la première du genre pour ce secteur, a été précédée par plusieurs concertations et a eu le mérite de mettre l’accent sur la valorisation du patrimoine culinaire tunisien.
En effet, et au-delà de la seule gastronomie et des normes dimensionnelles  les acteurs du secteur auront, à travers cette révision, à promouvoir d’autres concepts  de restauration, d’autres  produits et d’autres filières de l’art culinaire qui s’appuient sur l’attente du client et plus encore à côtoyer les évolutions des tendances de la demande aussi bien nationale qu’internationale. Les équipes de la direction centrale du produit relevant de l’office national du tourisme tunisien, ONTT, qui vont piloter le projet de refonte, aux côtés de la profession ont déjà préparé le projet de cadrage de la révision du système qui préconise plusieurs étapes dont notamment  la lecture analytique de l’état des lieux et  le benchmarking et l’élaboration d’un plan opérationnel. Il a été convenu d’établir un échéancier précis du projet pour le soumettre à une nouvelle séance de travail qui se tiendra au cours de la semaine prochaine.

Lire aussi
commentaires
Loading...