Nasfi: “Si ses accusations s’avèrent infondées, il faut arrêter Khiari”

Le président du bloc parlementaire Al Islah al Watani, Hassouna Nasfi invite la justice militaire à enquêter sur les graves accusations portées par le député Rached Khiari contre le président de la République Kaïs Saïed, et selon lesquelles celui-ci serait de connivence avec des parties étrangères.

“S’il s’avère que les allégations portées contre le chef de l’Etat sont fausses et infondées, il faut arrêter Khiari en flagrant délit”, souligne Nasfi.
Intervenant mardi 20 avril sur les ondes de Radio Med au cours de l’émission “Midi Med”, Nasfi estimé que Kaïs Saïed menace l’indépendance de l’Etat et son unité, relevant que les positions du chef de l’Etat sont proches de celles de Hizb Attahrir d’autant plus qu’il ne croit ni à l’Etat, ni au Parlement, ni encore moins à la légitimité.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...