Le Japon déterminé à lutter contre la pollution à Sfax

L’ambassadeur du Japon en Tunisie Shinsuke Shimizu a réaffirmé la disposition de son pays à chercher les moyens pour contribuer activement à l’avancement du projet de TAPARURA à travers l’amélioration de la situation environnementale sur les côtes Sud de la ville de Sfax. Ceci s’inscrit, selon ses dires, dans l’objectif de l’étude sur laquelle se penche actuellement la Société d’Etudes et d’Aménagement des Côtes Nord de la Ville de Sfax (Projet TAPARURA)

L’ambassadeur japonais qui s’exprimait lors d’une visite effectuée dans les locaux de la société Projet TAPARURA a assuré que les côtes Sud seront concernées par l’approvisionnement en eau via la station de dessalement de l’eau de mer qui est en cours de réalisation dans la région de Gargour à 18 km du sud de la ville de Sfax. Il s’agit d’un projet financé par l’agence japonaise de coopération internationale (JICA) sous forme d’une ligne de crédit s’élevant à 800 millions de dinars. Ce crédit sera remboursé sur une période de 25 ans.

L’ambassadeur du Japon a considéré que la lutte contre la pollution sur les côtes Sud de la ville de Sfax ainsi que l’amélioration de la situation environnementale dans la région font partie des priorités absolues de son pays et s’inscrivent dans le cadre des efforts fournis par le Japon dans la région.

 

Lire aussi
commentaires
Loading...