La LTDH dénonce la prise d’assaut du siège de la TAP

Les quatre branches des gouvernorats du Grand Tunis de la Ligue tunisienne des droits de l’homme ont réitéré leur appel à la démission du chef du gouvernement Hichem Mechichi.
Dans un communiqué conjoint publié vendredi 16 avril, elles dénoncent vivement la prise d’assaut par les forces de sécurité du siège de l’agence Tunis Afrique Presse.
“Avec son obstination et sa détermination à mettre en œuvre une politique d’asservissement et de contrôle sur l’Etat et ses institutions publiques, en particulier les médias, le chef du gouvernement, ministre de l’Intérieur par intérim Hichem  Mechichi a mobilisé mardi 13 avril 2021 les forces de sécurité intérieure pour prendre d’assaut le siège de l’agence de presse TAP, un des symboles de la souveraineté médiatique du pays, pour consacrer la nomination du nouveau président  directeur général, dans une violation flagrante des lois de l’Etat, et dans un mépris total de ce que lui dictent ses responsabilités comme respect”, peut-on lire dans ce communiqué.
La LTHD a également appelé à “la suppression temporaire du privilège des nominations à la tête des institutions souveraines et des organes constitutionnels par le chef du gouvernement, en attendant la révision des lois fondamentales pour les soumettre à des normes garantissant un minimum d’indépendance et d’intégrité”.
La Ligue a enfin réitéré sa position appelant à la démission du chef du gouvernement auquel elle demande de cesser d’aggraver la scène politique davantage que ce qui a déjà été fait.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...