Jordanie : le prince Hamza aurait juré « fidélité » au roi Abdallah II

Le prince Hamza de Jordanie a promis de « rester fidèle » au roi Abdallah II, son demi-frère, après avoir été accusé au cours du weekend d’être impliqué dans un complot « maléfique » contre son pays. « Je resterai fidèle à l’héritage de mes ancêtres, à Sa Majesté (le roi Abdallah II) ainsi qu’à son prince héritier, et je me mettrai à leur disposition pour les aider et les soutenir », a écrit le prince Hamza dans une lettre publiée lundi 5 avril au soir dans un communiqué du palais royal.
Lundi soir, le palais royal avait annoncé que le roi Abdallah II de Jordanie avait pris l’initiative d’une médiation avec le prince Hamza pour régler la fracture au sein de la famille royale. « Sa Majesté le roi Abdallah II a décidé de traiter la question du prince Hamza dans le cadre de la famille hachémite et il l’a confiée à (son oncle) le prince Hassan qui, à son tour, a communiqué avec le prince Hamza et ce dernier a dit qu’il adhérait à l’approche de la famille… », avait tweeté le palais.
*« C’est sûr que je n’obéirai pas »
Le prince jordanien Hamza, accusé d’avoir comploté contre son demi-frère le roi Abdallah II, avait affirmé, dans un enregistrement audio diffusé dans la nuit de dimanche 4 à lundi 5 avril, sur Twitter, qu’il n’obéirait pas aux ordres.
« C’est sûr que je n’obéirai pas (aux ordres du chef d’état-major, le général Youssef Huneiti) quand il me dit que je ne suis pas autorisé à sortir, à tweeter, à communiquer avec les gens et que je suis seulement autorisé à voir ma famille », disait-il dans cet enregistrement où il s’adressait par téléphone à un interlocuteur.
Samedi, le chef d’état-major s’était rendu au domicile du prince Hamza pour lui demander de cesser « tous les mouvements et activités visant la sécurité et la stabilité de la Jordanie », mais la réunion s’était mal passée, a indiqué dimanche le vice-Premier ministre Aymane Safadi. « J’ai enregistré toute la conversation et je l’ai distribuée (…) Maintenant, j’attends pour voir ce qui va arriver et ce qu’ils vont faire. Je ne veux pas bouger, car je ne veux pas aggraver la situation », avait dit le prince dans son dernier enregistrement.
*Le prince Hamza nie tout complot
Samedi, le prince Hamza avait annoncé avoir été « assigné à résidence » dans son palais à Amman. Dans une vidéo transmise à la BBC par son avocat, il affirmait que le chef d’état-major de l’armée lui avait signifié qu’il n’était « pas autorisé à sortir » de chez lui. Il niait avoir pris part à un complot, accusant les autorités jordaniennes de corruption et d’incompétence.
Selon Aymane Safadi, deux personnalités jordaniennes, Bassem Awadallah et Cherif Hassan ben Zaid, ainsi que 14 à 16 personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette tentative de «déstabilisation » du royaume.
(Le Point)
Lire aussi
commentaires
Loading...