Elles s’appelaient Clara et Anna… Ne les oublions jamais

C’était le 9 février 2019. Clara, 33 ans, enceinte de 9 mois, et sa fille Anna, 4 ans et 6 mois, ont rendu l’âme à Lyon. C’était une tragédie qui a touché au plus profond de l’amitié, de la fraternité, de l’amour qui unissent la Tunisie à la France. Le destin de Clara et d’Anna s’est brisé à cause d’une banale et sordide escroquerie à l’assurance d’une boulangerie.

Au rez-de-chaussée de l’immeuble des voyous se croient tout permis et mettent le feu à leur boulangerie. Juste au-dessus, une mère et sa fille, qui n’ont rien demandé, voient leur vie soufflée dans l’explosion inouïe et les flammes qui dévasteront tout l’immeuble. La France a le cœur qui saigne et si cette France a mal, la Tunisie porte en elle le lourd poids de ces fous criminels.

La société civile en a conscience : la justice de Tunisie a, et on le sait bien, toute la compétence et l’impartialité requises pour ne rien laisser impuni. Nous le devons à Clara et à Anna pour que le temps n’efface ni leur visage, ni leur vie d’avant cette tragédie.

Nous le devons aussi à Véronique Lacroix, la mère de Clara et la grand-mère d’Anna. Digne dans la douleur, Véronique Lacroix ne veut pas que sa fille et sa petite-fille tombent dans l’oubli. Pour éviter cette autre mort qu’est l’oubli, amis tunisiens soyons unis et réclamons des peines exemplaires, méritées, à l’échelle juste d’un drame qui pousse toute une famille dans la détresse et le chagrin que le temps ne pourra même pas atténuer.

Les criminels ont créé le malheur à Lyon par pure cupidité et au mépris total de la vie d’autrui. Il est à espérer qu’ils vivent à jamais dans le remord. Il est surtout à espérer que le France nous pardonne d’avoir accueilli sur son territoire des Tunisiens qui ne sont ni dans la fraternité, ni dans l’amitié, ni dans l’amour de la France, cette terre de liberté que nous aimons et chérissons.

Levons-nous, amis Tunisiens, et aidons notre justice à nous rendre fiers de démontrer que l’on ne laisse pas un tel crime, une telle tragédie de vies brisées sans sentence appropriée. Le 23 avril 2021, Clara fêterait ses 36 ans avec ses deux enfants, Anna et George. Paix à leurs âmes.

(D’après communiqué: association Carthage )

Lire aussi
commentaires
Loading...