COVID – vaccin : l’Algérie devrait produire le Sputnik V dès septembre 2021

La première apparition du président algérien Abdelmadjid Tebboune (en photo) depuis son transfert en Allemagne, où il a été hospitalisé fin octobre après avoir contracté le coronavirus, visait à rassurer un pays qui attend depuis longtemps de profondes réformes politiques. /Photo d'archives/REUTERS/Ramzi Boudina

Dans l’optique de limiter la propagation de la COVID-19, l’Algérie a décidé de passer à la vitesse supérieure. De fait, le président algérien, Abdelmajid Tebboune, a décidé de maintenir la fermeture des frontières terrestres, maritimes et aériennes. C’était lors d’une réunion d’évaluation tenue ce mardi 27 avril 2021.

Dans ce même contexte, le niveau de vigilance restera aussi élevé. Le président algérien a également appelé à l’intransigeance vis-à-vis de celles et ceux qui ne respectent pas les consignes sanitaires. Concernant la vaccination contre la COVID-19, Abdelmajid Tebboun a ordonné l’accélération du processus. Il a, également appelé à accélérer la fabrication du Sputnik V – vaccin russe – sur le territoire algérien.

Pour information, cette production devrait démarrer en septembre 2021 selon le ministre algérien de l’Industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed. Elle sera assurée par le groupe public Saidal qui va collaborer avec le laboratoire russe Gamaleïa qui a mis au point le produit.

Lire aussi
commentaires
Loading...