Entre la Tunisie et la Libye : des mesures prometteuses annoncées ce mercredi, mais…

Les premières annonces de la visite du président de la République, Kaïs Saïed, en Libye, se précisent. Lors d’une conférence de presse tenue ce mercredi 17 mars 2021 avec le Chef du gouvernement d’Union Nationale, Abdelhamid Dbiba, les deux parties ont insisté sur l’importance de simplifier et de faciliter la circulation des personnes entre la Libye et la Tunisie.
Cela devrait également toucher le transfert de marchandises qui, pour rappel, a été plus d’une fois affecté par une série de blocages au niveau des passages frontaliers. Plus encore : il s’agit, aussi, de booster les investissements. C’est un premier pas très encourageant, mais qui demeure insuffisant. En effet, la visite de Kaïs Saïed en Libye est un message positif envoyé à nos Amis libyens. Toutefois, il ne doit pas être le dernier. Il faudra, désormais, travailler davantage sur les initiatives communes entre les deux pays, et ce par le biais de mesure concrètes à l’instar du rétablissement de la ligne aérienne entre Tripoli et Tunis. Le travail doit surtout être mené sur le plan économique. La Libye et la Tunisie ont tant de choses à gagner ensemble. Il faudra, d’un autre côté, reconsidérer le statut de nos amis Libyens en Tunisie qui sont, pour la plupart du temps, malmenés à bien des égards.
D’un point de vue pragmatique, plusieurs pays ont compris l’enjeu qui se joue actuellement. Avec son nouveau gouvernement, le potentiel libyen et les perspectives d’un avenir plus stable (sécurité, politique), la Libye est une sorte de terre fertile et vierge. Des puissances étrangères au Maghreb l’ont compris, à l’instar de la Turquie qui veut encore jeter son dévolu sur nos voisins Libyen. La diplomatie tunisienne doit prouver que la Tunisie constitue, véritablement, le partenaire historique de la Libye.

F. K

Lire aussi
commentaires
Loading...